4

À peine la trêve internationale achevée, on se prépare déjà à Paris à une période de deux semaines et demie particulièrement chargée sur le plan sportif. En seulement 18 jours, le Paris Saint-Germain devra disputer cinq rencontres dont deux décisives face au club belge d'Anderlecht en vue d'une qualification en huitièmes de finale de la très prestigieuse Ligue des champions. Bien sûr, on ne saurait oublier le classico de Ligue 1 qui opposera le club francilien à l'Olympique de Marseille. Depuis peu, le rendez-vous a pris l'habitude de déchaîner les passions.

Le seul problème et pas des moindres, c'est que de nombreux joueurs, des cadres de surcroit, retrouvent peu à peu la capitale, non pas en direction du terrain, mais pour prendre le chemin de l'infirmerie. Bien sûr, la faute, elle est à des matchs décisifs pour les qualifications au mondial 2018 en Russie qui se sont avérés plus éprouvants que prévu.

Interpellé par la Ligue de Football Professionnel sur le cas Hatem Ben Arfa [VIDEO], Unai Emery devra donc composer avec des moyens du bord quelque peu diminués.

Le point sur l'état des blessés parisiens

D'un physique particulièrement délicat depuis son arrivée au PSG, le milieu de terrain italien Marco Verratti a ouvert le bal de l'hécatombe dès le lendemain de rencontre face à Bordeaux. Avec des adducteurs touchés, le joueur ne devrait pas être disponible pour affronter Dijon FCO.

L'arrière gauche tricolore Larvyn Kurzawa est le deuxième sur la liste à tomber quatre jours après. En effet, lors du rassemblement des bleus à Clairefontaine, le natif de Fréjus est touché au genou lors d'un entraînement.

Dès le lendemain, ce sera au tour du défenseur brésilien Thiago Silva d'entrer dans la danse avec une blessure à la cuisse droite.

Le capitaine parisien sortira dès la 28e minute de la rencontre Bolivie-Brésil se jouant à une altitude de 3600 m et qui se soldera par un nul 0-0.

Le scénario catastrophe s'est poursuivi du côté de l'Équateur où l'Argentine venait jouer sa survie pour la qualification au mondial à 2850 m d'altitude. Le milieu offensif parisien Angel Di Maria aura dû quitter la pelouse sur la civière, sans que l'on connaisse clairement la nature de sa blessure.

Même si le sélectionneur de l'équipe belge s'est voulu rassurant à son sujet, l'arrière droit Thomas Meunier a pris un sévère coup à la cheville lors du match Belgique-Chypre l'obligeant à quitter le terrain dès l'heure de jeu.

Des mauvaises nouvelles en perspective donc, qui viennent s'ajouter aux cas de Thiago Motta et Javier Pastore en délicatesse avec leur physique depuis un moment déjà. De plus, il faudra au PSG réussir à faire face aux récentes mises en cause de l'UEFA [VIDEO] en Ligue des Champions. C'est une fin de mois compliquée qui s'annonce à Paris.