3

Hier la presse révélait dans la stupeur générale les faits de violences conjugales graves reprochés à Nicolas Douchez. L'ancien gardien du PSG se trouve actuellement en garde à vue prolongée après l'intervention des forces de police intervenues suite au signalement du drame en cours mercredi soir. Visiblement sous l'emprise de l'alcool, l'actuel portier du RC Lens a littéralement dévasté son appartement et "massacré" sa compagne de 28 ans. Le récit glaçant des policiers sur place laisse à penser que l'événement marque à coup sûr la fin de carrière d'un joueur encore aux portes de l'équipe de France il y a quelques années. Retour sur une nuit d'horreur.

PSG : l'ex-gardien a "massacré sa compagne"

Jeudi, au petit matin, les forces de police sont intervenues vers 5h30 avenue Carnot à Paris. Dès leur arrivée, c'est une jeune femme à moitié nue, couvertes d'hématomes et en état de choc qui vient ouvrir la porte d'entrée de l'appartement. Les forces de l'ordre découvre une scène effrayante qui laisse aisément deviner l'ampleur du drame qui vient de se dérouler. Au sol de la vaisselle a été brisée, des meubles ont été fracturés et les murs sont couverts de sang. Un déchaînement de violence que ne conteste pas le présumé coupable, le gardien de but du RC Lens, un Nicolas Douchez, hagard, très alcoolisé, l'oeil brillant. Emmené au commissariat du XVIIe arrondissement il est directement placé en garde à vue. Quant à la victime, elle souffre de multiples plaies aux genoux, au visage et sur la poitrine.

"Il devrait raccrocher les crampons et les poings"

Âgé de 37 ans, Nicolas Douchez était arrivé au PSG [VIDEO]en même temps que les qataris.

Son ascension est alors brisée nette puisque les nouveaux dirigeants signent l'international italien Salvatore Sirigu dans la foulée. Douchez ne jouera que peu de matchs pour le compte du PSG [VIDEO]nouvelle ère. Devenu un homme de vestiaire, il rejoint le RC Lens en 2016 afin de se lancer un dernier défi après être passé à deux doigts de l'équipe de France. La fin de carrière paraît désormais inévitable pour le portier qui va devoir répondre de ses actes. "Il devrait raccrocher les crampons et les poings", aurait déclaré un policier présent sur place.C'est un acte terrible qui intervient à un moment où les violences en tous genres faites aux Femmes font l'actualité. Crise de jalousie ou non, rien ne saurait justifier un tel déchaînement de violence. Du côté du RC Lens, l'entraîneur Eric Sikora n'a pas souhaité véritablement commenter cette actualité qui n'arrangera rien au mauvais état de forme des lensois.