Hier soir, à Liverpool, Lyon se déplaçait pour affronter l'équipe d'Everton pour le compte de la troisième journée d' Europa League. Alors que Ronald Koeman faisait étalage de ses craintes [VIDEO] avant le match, son équipe n'allait pas se rassurer en encaissant rapidement un but par l'intermédiaire de Nabil Fekir sur penalty (6e). Malmenés en Premier League (16e avec seulement 8 points) Everton n'a pas de quoi s'aérer l'esprit en Ligue Europa puisque les Toffees occupent actuellement la dernière place du groupe avec un petit point. Vaincus au final 2 buts à 1 par l'OL, le fait du match est ailleurs pour Rooney et sa bande. Déclenchant une bagarre surréaliste à l'heure de jeu, le capitaine Ashley Williams risque bien d'avoir donné du grain à moudre à son équipe désormais sous le coup de lourdes sanctions.

Everton - OL : la bagarre surréaliste

Alors qu'il se saisit sereinement du ballon sur un corner, Anthony Lopes est expédié dans les pancartes publicitaires par le capitaine des Toffees.

Suite à cet acte étonnement violent, une bagarre générale éclate. Comble du ridicule, quelques supporteurs énervés [VIDEO] viennent ajouter au drame en donnant eux aussi des coups, principalement au jeune Lucas Tousart et au portier Anthony Lopes. Décidément dans les bons coups, Ashley Williams ne lâche pas Tousart et lorsque l'arbitre sépare enfin les excités après d'interminables secondes, il n'écope à la surprise générale que d'un simple carton jaune. La réaction plus que clémente de l'arbitre néerlandais rend songeur mais son soucis de ne pas créer d'escalade violente laisse poindre un manque de fermeté qui dérange.

Everton risque (très) gros

Les Lyonnais n'ont décidément pas de chance avec l'Europa League. Sous le coups de sanctions après les incidents de l'an passé, les voilà à nouveaux acteurs du drame.

Victimes cette fois-ci, ils seront pour certains tout de même entendus pour clarifier la situation. L'UEFA devrait très prochainement offrir une enquête et faire preuve de fermeté par le biais de sanctions encore à définir (exclusion avec défaites sur tapis vert, joueurs suspendus, amende financière, match à huis clos, ...). Le manque de contrôle des joueurs sur le terrain mais surtout de la sécurité vis à vis du public en gradins pose question. Pour ne rien arranger le coach Ronald Koeman en a rajouté une couche après le match déclarant " Je n’ai pas vu ce qu’il s’est passé derrière le but, car beaucoup de joueurs étaient impliqués. Mais je comprends mes joueurs, qui devaient être très frustrés par l’arbitrage. Nabil Fekir a plongé dix fois dans le match sans que l’arbitre n’intervienne." Des mots idiots qui rajoutent inutilement de l'huile sur le feu avant le match retour à Lyon le 2 novembre prochain.