Alors que Lyon menait ce weekend 3 buts à 1 face au SCO d'Angers, une situation complètement insolite s'est produite sur le terrain dès le retour des vestiaires, à la 50ème minute de jeu. Le défenseur brésilien est alors à la lutte avec le milieu de terrain angevin Santamaria, qu'il accroche à l'entrée de la surface. L'arbitre du match, M. Lesage, sort alors un carton jaune pour un contact qu'il a alors jugé trop viril, ce que conteste Marcelo. Il se retourne alors pour se placer dans la surface et défendre sur le coup franc à venir, tout en levant la main de dépit dans un geste d'agacement. Sa main entre alors en contact avec celle encore levée de l'arbitre, qui en fait tomber son carton.

Face à ce qu'il considère comme une agression, Mikael Lesage voit alors rouge et expulse le défenseur lyonnais, qui ne comprend pas immédiatement ce qu'il s'est passé ! Cette séquence totalement invraisemblable aura malheureusement des conséquences très lourdes pour l'équipe lyonnaise, puisque les joueurs se feront rejoindre au tableau d'affichage pour terminer sur un nouveau match nul très décevant 3 buts partout. Si son exclusion n'est pas la seule donnée à prendre en compte pour expliquer cette contre performance, comme en témoignent les propos très durs de l'entraîneur Bruno Génésio [VIDEO], nul doute que cela n'aura pas aidé une équipe et des joueurs en manque de certitudes.

La décision est "une honte" pour Marcelo

Le nouveau défenseur de l'OL, débarqué cet été en provenance du Besiktas [VIDEO] (Turquie) afin d'apporter son expérience et sa sérénité, ne digère toujours pas cette décision hallucinante.

A plus de 30 ans et après plusieurs grosses écuries dans différents pays (Santos FC - PSV Eindhoven - Hanovre 96 - Besiktas), il affirme n'avoir jamais connu de telle situation au cours de sa carrière. Au delà du geste et de la situation, il reste totalement incrédule devant les conséquences que cette décision pourraient avoir sur la suite de la saison, à commencer par le choc face à l'équipe Monaco le 13 octobre prochain, qu'il n'a pour l'instant pas le droit de disputer.

Le club et le joueur ont d'ailleurs fait appel de cette suspension afin de ne pas subir de double peine à cause d'une erreur arbitrale, mais ne seront pas fixés avant jeudi soir. En attendant, Marcelo ne s'en cache pas, il éprouve une certaine rancoeur contre le corps arbitral français, qu'il exprime sans détour : "C’est une honte ! On ne peut pas faire ça ici en France à un joueur dans ce championnat qui est l’un des meilleurs du monde". Des propos qui ne sont pas sans rappeler ceux d'un certain Zlatan Ibrahimovic lors d'un match à Bordeaux au mois de mars 2015, où la star avait hurlé face aux caméras n'avoir "jamais vu un tel arbitre" avant de s'en prendre à tout un "pays de merde". De quoi relancer un débat sur l'arbitrage français, régulièrement pointé du doigt au niveau européen ?