L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Bruno Génésio était en colère ce weekend. Alors que son équipe menait 3 - 1 et dominait son sujet face au SCO d'Angers, les Gones ont concédé deux buts et ont donc terminé la rencontre sur le score décevant de 3 buts partout. Une prestation qui n'a pas du tout plu à l'entraîneur, qui a exprimé sa colère en conférence de presse, face aux arbitres tout d'abord, mais surtout à ses joueurs qui ont encore une fois été incapables de tenir le score.

Angers - Lyon, une nouvelle contre performance des lyonnais

Alors que le match avait bien commencé avec l'ouverture du score de Mariano Diaz, le remplaçant d'Alexandre Lacazette à la pointe de l'attaque lyonnaise [VIDEO], ils se sont fait rejoindre grâce à un but contre son camp du latéral droit Rafael, qui avait pris la place de Kenny Tete dans le 11 de départ.

Les lyonnais marqueront deux nouveaux buts avant la mi-temps, grâce à Mouctar Diakhaby, préféré cette fois-ci à Jérémy Morel, puis à Memphis Depay, de retour dans le groupe. Mais un fait de jeu complètement dingue va renverser le cours de la partie, puisqu'en début de seconde période, le défenseur brésilien Marcelo va être exclu par l'arbitre pour comportement anti-sportif ! Alors qu'il venait de prendre un carton jaune suite à une faute à l'entrée de la surface, le lyonnais, dans un geste d'agacement, a touché le carton de l'arbitre qui est tombé à terre. Un geste d'humeur pas du tout au goût de l'arbitre Mikael Lesage,qui sortira immédiatement un carton rouge. Une décision qualifiée de "grotesque, risible" par Bruno Génésio, qui va même plus loin en ajoutant que pour lui ce choix relance complètement le match pour Angers, qui avait alors beaucoup de mal à s'approcher des cages lyonnaises.

Malgré cela, il refuse de protéger ses joueurs suite à cette contre-performance.

Génésio pas du tout satisfait de l'état d'esprit de ses joueurs

Et quand il n'est pas content, le coach sait le faire savoir. Après de nombreuses contre-performances consécutives, comme le match nul 3 - 3 contre Bordeaux dans des conditions similaires (carton rouge pour Sergi Darder juste avant la mi-temps), deux matchs nuls en Ligue Europa contre les équipes les plus abordables de son groupe (Apollon Limassol et Atalanta Bergame), ou encore le nul 3 buts partout concédé le weekend dernière à domicile face à Dijon, il se dit même "Énormément déçu, énormément frustré. En colère aussi." Il regrette surtout le manque de contrôle de ses joueurs dans la partie, après l'exclusion du défenseur Marcelo, alors que ses joueurs avaient très largement dominé la première période, sans réussir à se créer un avantage conséquent au tableau d'affichage. Pour lui, ses joueurs sont les premiers responsables du naufrage collectif, car il estime que même réduite à 10, ses joueurs auraient dû se montrer "beaucoup plus vigilant, beaucoup plus serein", surtout avec une avance plutôt confortable de deux buts au tableau d'affichage.

Il pointe également du doigt la mauvaise attitude de son équipe face à ses consignes pourtant claires : profiter des temps forts pour faire la différence, et être capable de temporiser la partie dans les temps faibles. "C'est ce que je rabâche depuis quelques temps, malheureusement rien ne change". Des propos qui font écho aux reproches adressés au capitaine Lyonnais Nabil Fékir par un certain Didier Deschamps [VIDEO] ...

#Didier Deschamps #Football #OL