6

Depuis quelques matchs déjà, Patrice Evra se voit mis en retrait des hostilités du terrain au profit du jeune français Jordan Amavi arrivé tout droit d'Aston Villa. Une situation qui pourrait paraître déplaisante à l'ancien capitaine des Bleus débarqué début janvier sur la Canebière, mais qui ne l'inquiète jusqu'ici pas plus que ça. Et pourtant, l'envie de s'imposer comme une valeur sûre n'est pas ce qui manque à l'arrière gauche tricolore.

Ses intentions, le joueur de 36 ans n'avait d'ailleurs pas manqué de les faire savoir en conférence de presse dès son arrivée à l'OM. Se montrer exemplaire sur le terrain pour se poser en leader légitime d'une équipe dont il a néanmoins la main dans les vestiaires.

Et si les six premiers mois de l'année, il les a passé sans encombre, la reprise pour cette nouvelle saison s'annonce plus laborieuse. Des errements sur le terrain et une baisse d'intensité physique qui lui devront une mise au repos à durée indéterminée, question pour lui de prendre un peu de temps pour se refaire de beaux jours.

En attendant, l'équipe phocéenne a eu le temps de grandir, réussissant même à causer des frayeurs au PSG [VIDEO].

Amavi plus performant que Patrice Evra

Avec le match que le jeune joueur de 23 ans vient de livrer contre le PSG, difficile de ne pas imaginer Jordan Amavi faire définitivement de l'ombre à Patrice Evra. Plus percutant, plus solide et plus fin dans ses chevauchées, l'ancien Niçois dispose de belles qualités à faire valoir sur le terrain. Et Rudi Garcia le sait !

Pas question donc de se passer de ses services d'aussi tôt, surtout au moment où le club olympien semble avoir trouvé une dynamique qui lui sied bien jusque-là [VIDEO]. Même comme, avec l'ancien entraîneur de l'AS Roma, rien ne semble vraiment certain.

Evra en joker de Rudi Garcia

Si le technicien français reconnaît sèchement que les performances de son latéral gauche ne sont pas au beau fixe, il compte tout au moins sur la grosse expérience de l'ancien de Manchester United et de la Juventus Turin pour tirer vers le haut le moral de ses jeunes troupes.

Une tâche dans laquelle Patrice Evra se montre pour l'heure appliqué et enthousiaste.

Peut-être, faudra-t-il d'ailleurs s'attendre à le voir apporter sa soif de champion lors de rencontres cruciales, comme en Ligue Europa. Pour l'heure, le coach Rudi Garcia, le président Jacques-Henri Eyraud et même le proprio du club Frank McCourt lui accordent une confiance totale. De quoi le tenir au chaud sur le banc de touche.