Le 5 avril dernier, c'est la dernière fois qu'il a été possible de voir Hatem Ben Arfa évoluer, lors d'un match officiel, sous les couleurs du PSG. Plus de six mois et demi qui ont vu le natif de Clamart passer du statut non enviable de joueur peu concluant aux yeux d'Unai Emery à celui de joueur paria pour Nasser Al-Khelaïfi. Une situation qui ne devrait pas manquer de bientôt trouver une issue auprès de la commission juridique de la Ligue de Football Professionnel [VIDEO].

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

En effet, l'avocat du joueur de 30 ans, Jean-Jacques Bertrand, a saisi l'instance française afin de faire valoir le droit de son client pour une violation certaine de la "Charte du football professionnel" par le Paris Saint-Germain. Une perspective que déplorent d'ailleurs un certain nombre d'observateurs du football hexagonal.

Le coach espagnol du club francilien était même allé jusqu'à faire savoir en conférence de presse que l'intéressé "connaissait sa situation".

Mais alors, qu'a-t-il pu bien se passer ? Pour avoir le début d'une réponse, il aura fallu attendre longtemps que les langues osent se délier. Ainsi, dans une interview révélée ce jeudi par l'Equipe, le joueur d'Avranches, Sylvestre Guyonnet, a tenté de faire le récit de ce que lui aurait confié l'international tricolore au cours de la rencontre qui les avait opposé en quart de finale de la Coupe de France.

Au PSG, on n'aime pas Ben Arfa

Si dès son arrivée dans la capitale, on a senti un Unai Eméry peu disposé à exploiter son talent, l'ancien Niçois n'a pas rechigné à faire des efforts conséquents pour s'améliorer. Un dépassement de son endurance physique qui n'aura jamais suffi à faire changer d'avis à un staff déjà orienté vers d'autres perspectives.

Une situation que vit mal l'ancien espoir du football français désormais relégué à des rôles de remplaçant.

Alors, au cours de la soirée de Coupe de France qui verra le PSG s'imposer 4-0 avec deux buts signés Ben Arfa, l'attaquant aurait signifié son désarroi au joueur de National. Et quand ce dernier aura tenté de lui dire de persévérer, il lui aurait lâché "Ah gros, c'est compliqué, ils ne m'aiment pas...".

Nasser en rogne contre Ben Arfa

Toutefois, dans l'entourage de l'attaquant français, on croit savoir que la rupture a consommé suite à un échange entre le joueur et l'émir du Qatar Al-Thani. Dans les faits, Ben Arfa aurait interpellé l'émir sur le fait qu'il était pour lui plus accessible que le président du PSG. Une boutade que n'aurait jamais digéré Nasser Al-Khaleïfi [VIDEO]. La suite parle d'elle-même, une mise à l'écart que le club de la capitale ne se cache pas d'assumer.