Il y a quelques mois, le talent de Presnel Kimpembe éclatait à la face du monde du football. Titularisé face au FC Barcelone lors du 8e de finale aller de C1, le défenseur central du PSG avait éclaboussé la rencontre de sa classe. Neutralisant totalement le quintuple ballon d'or Lionel Messi, Kimpembe avait été à l'image de son équipe, transcendant. Depuis, le "titi" parisien est systématique appelé par Didier Deschamps en équipe de France malgré un temps de jeu limité. Et c'est justement le problème qui va poser à l'avenir pour la pépite du Paris Saint-Germain. Troisième défenseur dans la rotation de Unai Emery derrière Thiago Silva et Marquinhos, Kimpembe est à un âge où le temps de jeu est primordial pour sa progression.

Presnel Kimpembe intéresse en Italie

Est-il possible pour lui de piquer la place d'un des deux brésiliens dans un avenir proche ? Vu le niveau qu'ils affichent, ce sera compliqué et le joueur de 22 ans semble destiné à n'être qu'une doublure cette saison, du moins pour les matches importants.

En Ligue 1, Unai Emery lui fait néanmoins confiance avec cinq titularisations en huit matches de championnat. Mais Kimpembe pourrait vouloir plus vu ses prestations et il n'est pas surprenant qu'il intéresse de nombreuses équipes [VIDEO]. En Italie, le jeune international a la côte et selon un média local, l'Inter Milan aurait fait de lui sa priorité pour le Mercato hivernal. En revanche, il ne s'agirait pas d'un transfert sec mais d'un prêt jusqu'en juin prochain afin de lui garantir une place dans le onze de départ. Il n'a pas été précisé si ce prêt contenait une option d'achat.

Le PSG lui laissera-t-il un bon de sortie ?

Seulement, le PSG est un club qui veut tout gagner, que ce soit sur le plan national et européen. Les arrivées de Neymar et Kylian Mbappé ont fait passer un message clair, la Ligue des Champions.

Et quand on analyse les effectifs des récents vainqueurs de la C1 ou des grosses écuries européennes, tous disposent de trois défenseurs centraux de métier. Par exemple, le Real Madrid possédait Sergio Ramos, Pepe et Raphael Varane l'an passé, le Barça peut se vanter d'avoir encore Gerard Piqué, Javier Mascherano et Samuel Umtiti tandis que le Bayern Munich peut compter sur Matt Hummels, Jerôme Boateng et Javi Martinez. Même si le PSG doit dégraisser vis à vis du fair-play financier [VIDEO], il y a fort à parier que Nasser Al-Khelaïfi retienne l'un de ses joyaux. Sauf si une proposition indécente arrive sur la table lors du mercato.