2

C'était l'un des faits marquants du match contre l'Olympique de Marseille la semaine dernière, Neymar a été expulsé [VIDEO] pour un geste d'humeur sur Lucas Ocampos après avoir reçu deux cartons jaunes. Auteur jusque là d'un prestation moyenne, le brésilien s'est donc octroyé un peu de repos. Il ne sera pas du déplacement face à l'OGC Nice ce soir en marge l'ouverture de la onzième journée de Ligue 1. Après une dernière sortie en demi-teinte le club se doit de convaincre à nouveau face à un rival mal en point. Avec un banc talentueux à disposition, le coach Unai Emery ne devrait pas avoir beaucoup de difficultés pour pallier à cette absence de la star.

Si plusieurs solutions s'offrent à lui, il en est une qui retient l'attention.

Mbappé de retour à gauche pour le PSG

Dans le trio d'attaque formé avec ses comparses Edinson Cavani et Neymar, le jeune international Kylian Mbappé [VIDEO] a dû se faire à un nouveau poste pour trouver sa place. Laissant son habituel couloir gauche à la star brésilienne, le gamin de Bondy semble s'être assez bien accommodé à son replacement sur la droite de l'attaque. Cependant le problème est que les meilleures options pour conserver le schéma tactique du 4-3-3 d'Emery sont de faire jouer deux joueurs peu à l'aise à gauche : Angel Di Maria et Julian Draxler. Ainsi il ne serait donc pas surprenant de voir Kylian Mbappé repositionné provisoirement à gauche pour permettre de donner les meilleurs conditions de jeu au titulaire de ce soir.

Un retour du bon côté pour le français qui n'en espérait pas tant et risque bien de mettre à mal la défense des Aiglons.

PSG : Di Maria ou Draxler ?

Avec une place désormais libre sur son couloir droit, Unai Emery risque bel et bien de voir le spectre de choix possibles se rétrécir. Angel Di Maria et Julian Draxler sont malgré eux en concurrence directe au poste de remplaçant numéro 1. Problème, les deux joueurs affichent des statistiques et un niveau de jouant fluctuant assez similaires. Si l'on s'en remet aux récentes compositions de l'entraîneur espagnol, il semble plus probable de voir l'argentin aligné au détriment de l'allemand sur la pelouse de l'Allianz Riviera. De plus, dans le cadre du fair-play financier, le PSG souhaite réaliser une bonne opération au mercato d'hiver en revendant si possible l'argentin pour près de 40 millions d'euros. Il convient donc pour la direction du club de mettre en avant son joueur comme une bonne opération pour d'éventuel acheteurs. Son but face à Anderlecht et sa performance de ce soir pourrait peut-être bien suffire à lui attirer nombre de prétendants.