Dernier de son groupe avec deux points, l'AS Monaco est en bonne voie vers l'élimination. Même un victoire ce soir contre le RB Leipzig ne leur garantirait pas une qualification. Seul un coup de chance magistral (et deux victoires) pourrait leur ouvrir les portes des huitièmes de finale. Les hommes de Jardim doivent espérer que Porto, deuxième du groupe, ne l'emporte pas à Istanbul face au Besiktas. Ce match débutant à dix-huit heures, les monégasques pourraient être rapidement fixés sur leur sort et abandonner tout espoir de qualification pour la phase suivante.

En cas de match nul ou de victoire du club stambouliote, leader avec dix points, l'AS Monaco pourrait se prendre à rêver et même à s'inspirer de cas similaires afin de trouver les ressources nécessaires et réussir à se qualifier.

Justement, le FC Porto, en son temps, a réussi cet exploit, pour être imité il y a deux saisons par le Manchester City de Manuel Pellegrini.

Porto, un champion en danger !

Nous sommes en 2004, le FC Porto se remet mal de son titre européen remporté face à l'AS Monaco. José Mourinho est parti à Chelsea et nombre de cadres du club s'en sont allés. L'italien Luigi Delneri a pris les rennes du club mais les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous. En Ligue des champions, les portugais sont derniers de leur groupe avec deux points. Auteurs de deux matchs nuls et de deux défaites, la qualifications est mal engagée avant cette cinquième journée.

Dans leur groupe, le Chelsea de Mourinho écrase tout le monde avec douze points, derrière le PSG et le CSKA Moscou sont à la lutte avec quatre point chacun.

L'adversaire du soir pour Porto : le CSKA Moscou, à Moscou ! Les conditions en Russie sont très difficiles mais l'abnégation des joueurs de Delneri fini par l'emporter grâce à un but du sudafricain Benni MacCarthy. De leur côté, le PSG et Chelsea quittent Stanford Bridge avec un piteux match nul. Avec désormais cinq points, les portugais sont à la lutte avec le Paris-Saint-Germain, on peut donc dire que l'espoir est revenu.

La dernière journée de phase de poule, les portugais affrontent le club de Mourinho, leur ancien entraîneur, l'espoir est là mais ils doivent tout de même venir à bout de l'armada londonienne et espérer une défaite des parisiens. Personne, même pas le plus doué des diseurs de bonne aventure, n'aurait pu prévoir la destruction du PSG par un Sergei Semak des très grands soirs. Triple buteur, le russe donne la victoire à son club se qualifie même pour la Coupe de l'UEFA (ancienne Europe League). De son côté, Porto arrive à bout du club londonien par deux buts à un et s'envole vers les huitièmes.

Mancester City éblouissant et efficace !

Dix années plus tard, le contexte est le même pour Manuel Pellegrini et Manchester City.

Les citizens sont derniers avec deux points et doivent lors de la cinquième journée affronter le Bayern Munich, leader du groupe avec douze points. Devant City au classement, se trouvent la Roma de Rudy Garcia et le le CSKA Moscou (encore) avec quatre points tous les deux. Extrêmement motivés, les joueurs mancuniens s'arrachent, se battent et décrochent une victoire sur le fils trois buts à deux, ils peuvent encore rêver.

Maintenant revenu dans la course à la qualification, City doit battre la Roma lors de la dernière journée et espérer une victoire du Bayern face à Moscou. Privés de cadre comme Sergio Agüero, triple buteur, lors du précédent match ils arrivent démunis en terre romaine mais portés par un Samir Nasri d'exception ils l'emportent et se qualifient, le Bayern ayant gagné à domicile.

Monaco: S'inspirer oui, mais jusqu'à un certain point...

Comme l'ont montrés ces exemples, la qualification est possible et l'AS Monaco sait ce qu'il lui reste à faire : gagner... et espérer des faux pas de Porto (encore) ce soir de Leipzig dans quinze jours. Si jamais les joueurs de Jardim partageaient les points ce soir et que Porto ne gagnait pas à Istanbul, il leur faudrait gagner ce même Porto par trois buts sans en encaisser. Un cas de figure étant trop stressant, il vaudrait mieux assurer la victoire dès ce soir. Et si jamais qualification il y a les monégasques devraient choisir d'autres sources d'inspiration, les deux citées ayant vu leur parcours s'arrêter en huitième à cause de l'Inter pour Porto et Barcelone pour City, se serait dommage de voir Monaco subir le même sort après une qualification miraculeuse !