Les forfaits pour le Paris Rolex Masters ont été nombreux cette année. En plus des désistements de longue durée d'Andy Murray, Novak Djokovic et de Stanislas Wawrinka sont venus s'ajouter ceux de Dominic Thiem et de Roger Federer qui ont préféré faire l'impasse sur le tournoi parisien pour mieux se préparer au Masters de Londres, ainsi que celui de Nadal qui lui était bien présent mais a dû abandonner pour cause de blessure. Beaucoup de stars du tennis mondial ont donc snobé plus ou moins volontairement le Masters 1000 parisien.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

L'édition du tournoi de cette année a donc été loin des attentes qu'elle a suscitées. Les forfaits des joueurs stars tout comme la sortie prématurée des meilleurs joueurs français (Tsonga, Pouille et Gasquet) a un peu gâché la saveur de ce tournoi pourtant assez prestigieux.

Heureusement que l'épopée de Julien Benneteau, éliminé par Jack Sock en demie, a un peu ravivé l'intérêt de la compétition. La finale inattendue entre Jack Sock [VIDEO] et Filip Krajinovic a pu aussi attiser la curiosité pour savoir qui finalement remporterai la compétition même si beaucoup auraient préféré un tout autre duel pour cette finale. Guy Forget, le directeur du tournoi, a donc bien l'intention de rendre ce Paris Rolex Masters plus attrayant comme il l'avoue sur le site du journal 20 Minutes : "Je pars à Londres dans quelques jours pour la réunion annuelle de fin d'année. On va parler calendrier, prize money, engagement des joueurs. Vous pouvez compter sur moi pour défendre l'intérêt de ce tournoi." Il y a plusieurs solutions pour arriver à faire en sorte que ce tournoi soit plus intéressant aux yeux des tennismen les plus côtés.

Il existe bien des solutions pour rendre le Paris Rolex Masters attrayant mais elles ne sont pas toutes applicables

La première des solutions est de placer le tournoi parisien un petit peu plus tôt dans la saison. Les organisateurs de la compétition tentent de le faire déjà depuis quelques temps mais cela n'est pas possible. Il y a tout de même déjà eu quelques progrès dans ce sens puisque maintenant il ya une semaine entre la compétition parisienne et le Masters de Londres, ce qui n'était pas le cas avant. Cela n'est pas complètement suffisant mais la présence de Murray vainqueur en 2013 et de Djokovic, vainqueur en 2016, ainsi que celle de Nadal cette année, montre tout de même que cet effort peut rendre le tournoi intéressant aux des meilleurs. Autre idée, donner aux joueurs des garanties financières, c'est à dire des sommes d'argent qu'ils sont sûrs de recevoir en plus de la dotation prévue, comme cela se fait pour certains tournois ATP 250 et 500. Mais cette pratique n'est pas autorisée pour la catégorie des Masters 1000.

Trois autres solutions sont encore envisageables. L'ATP pourrait ainsi réviser son système de points. Une solutions qui apporterait cependant plus de problème qu'elle n'en résoudrait. En effet l'idée voudrait que plus le tournoi arrive tard dans l'année, plus il donnerait de points mais cela engendrerait des disputes pour l'organisation des tournois puisque finalement ce serait les tournois de début d'année qui seraient alors lésés. La suppression des compétitions d'exhibition de fin d'année, telles que La Laver Cup, qui a été lancée cette année sous l'impulsion de Roger Federer et de Rafael Nadal, qui fatigue encore plus les joueurs serait aussi une bonne idée. Enfin, dernière idée tout à fait réalisable, rétablir les "bonus pool". Il y a quelques années, les joueurs qui respectaient leur engagements pris en début de saison recevaient une prime de la part de l'ATP. Remettre en pratique les "bonus pool" permettrait ainsi de voir plus souvent les meilleurs joueurs de tennis sur les tournois de fin de saison. Guy Forget [VIDEO] a d'ailleurs expliqué qu'il était tout à fait favorable au retour des "bonus pool".