Cette nuit, l'affrontement annoncé n'a pas eu lieu pour ces deux équipes aux dynamiques inverses, Gregg Popovich ayant décidé de ne pas aligner dans son équipe Aldridge, Parker [VIDEO], Ginobili, et Gay... Il semblait que le Thunder n'avait plus qu'à cueillir cette victoire qui s'offrait à lui.

Oklahoma laborieux

D'ailleurs, OKC démarre en fanfare cette rencontre, profitant de la bonne forme de Steven Adams (19 pts à 8/13 et 10 rebonds) et de Westbrook qui semble très motivé.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

En effet, celui-ci finit le quart-temps pied au plancher et permet au Thunder de mener 25-18.

De leur côté, les Spurs jouent leur jeu et restent en embuscade, au cas où. Mais le duo Adams-Westbrook est en jambes et maintient la pression.

OKC semble maître de son sujet. Grant marque un tir à trois points au buzzer et le Thunder mène 54-43 à la pause.

On pense le match joué mais San Antonio n'abdique pas et Oklahoma bafouille. Lauvergne (12 pts, 6 rebonds), Bertans (16 pts, 4 rebonds) et Murray (17 pts, 11 rebonds, 5 passes) se battent et réduisent l'écart. 76-73 à la fin du quart-temps.

Les Spurs passent même devant un court instant dans le quatrième quart-temps. Mais Westbrook veille et accélère à nouveau (22 pts, 10 passes, 10 rebonds), pendant que le reste du big three est à la peine (Anthony est à 9 pts à 4/10 et George 8 pts à 2/17). San Antonio rate même le tir de l'égalisation dans les dernières secondes. OKC s'impose 90-87 mais ne se rassure pas.

Houston, roi à l'extérieur

Les Rockets ont gagné 10 matchs sur 11 hors de leurs bases, dont celui de cette nuit face aux Lakers.

Ces derniers s'accrochent l'espace d'un quart-temps, notamment grâce à Larry Nance Jr (15 pts, 8 rebonds) ou Brandon Ingram (18 pts, 9 rebonds). Mais James Harden (36 pts, 9 passes en 35 min) leur fait la totale et crée l'écart. L.A se rapproche un peu mais reprend la foudre dans le dernier quart, avec un Chris Paul étincelant (21 pts, 6 passes).

Golden State est allé gagner à Miami dans un match indécis jusqu'à ce que les Warriors et Stephen Curry (30 pts en 30 min) passent en mode bulldozer : 37-17 dans le troisième quart, fin du bal. La second unit finit le boulot, Golden State l'emporte 123 à 95.

New York, privé de Porzingis, s'incline à domicile face à Orlando, subissant les assauts d'un grand Vucevic (34 pts, 12 rebonds). Ntilikina a joué 16 minutes et marqué 9 points.

Minnesota s'impose étonnamment de justesse face à des Clippers décimés par les blessures. Butler en est le principal artisan avec 33 pts, dont 20 dans le dernier quart-temps.