Alors que le Paris Saint-Germain a conclu sa phase aller par une victoire ce mercredi contre le Stade Malherbe de Caen (3-1), il est temps pour les joueurs de la capitale de se reposer. Mais certains ont du mal à déconnecter avec le terrain et pensent déjà aux futures échéances de la saison des Parisiens. C'est le cas de Neymar qui a soif de succès sous ses nouvelles couleurs et notamment de succès européen. Mais le Brésilien sait que le sort a réservé un adversaire de taille aux Franciliens pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Ils seront opposés au double tenant du titre de la compétition [VIDEO], le Real Madrid.

Alors que le match aller n'aura lieu que le 14 février prochain, les esprits parisiens semblent déjà tournéq vers cet affrontement.

En début de semaine, c'est Antero Henrique qui s'exprimait sur ce sujet [VIDEO], mettant déjà la pression sur l'arbitrage et sur le Président de la Maison-Blanche, Florentino Perez. D'une manière plus correcte, Neymar a tenu lui aussi à lancer ce choc lors d'une conférence de presse organisée à Doha dans le cadre du Qatar Winter Tour.

Le Brésilien croît en les chances du club de la capitale et pense que le Paris Saint-Germain "peut gagner et faire l'histoire face au Real Madrid" même si le joueur le plus cher de l'histoire du football reste lucide sur la dimension de l'adversaire qui se présentera face à son équipe dans quelques semaines : "Nous savons que ce sera un match compliqué, contre une équipe qui joue ensemble depuis des années et aspire à gagner".

Un premier Ballon d'Or en 2018 pour Neymar ?

Un match qui sera l'occasion d'observer un duel à distance entre la star parisienne et le quintuple Ballon d'Or, Cristiano Ronaldo.

Agé de 25 ans le Brésilien court toujours après son premier trophée de meilleur joueur du monde. Interrogé à ce sujet par les journalistes, il a répondu logiquement que cette distinction personnelle dépendait du travail de l'ensemble de ses coéquipiers et que les titres gagnés avec le Paris Saint-Germain l'aideront dans sa quête d'un premier trophée.

Lucide, le n°10 parisien a également admis que la Coupe du Monde prochainement organisée en Russie pèserait lourd dans l'attribution du prochain Ballon d'Or. Mais avant ce rendez-vous avec le football mondial, il faudra réussir à conquérir l'Europe avec Paris et prendre le pas sur le Real Madrid, un adversaire qui, rassurons-nous, n'effraie pas plus que ça le brésilien qui croit dur comme fer aux chances des Rouges et Bleus.