Tout semble réuni pour que ce premier Clasico de la saison soit une réussite : un samedi midi juste avant Noël prometteur d'une grosse audience, le duel entre les 2 quintuples Ballon d'Or et la nécessité pour le Real Madrid de reprendre des points au Barça. La pression sera maximale demain, au-delà du cadre sportif, le référendum catalan n'a pas arrangé les relations entre les 2 "capitales" espagnoles. 11 points séparent les 2 équipes. Avec un match en retard pour le Real Madrid, l'urgence de points se fait pressante pour les Merengues, et ce match est la meilleure occasion de se relancer.

Ronaldo, blessé au mollet, s'entraîne en solo

Cristiano Ronaldo n'a pas pris part à l'entraînement collectif de jeudi.

La presse espagnole reste optimiste : ''Cristiano Ronaldo a travaillé en solitaire sur la pelouse, avec et sans ballon", mais la bombe est lâchée et la crainte s'installe chez les supporters madrilènes. Le mot forfait n'est pas encore évoqué, par contre il ne sera sans doute pas à 100% pour ce rendez-vous crucial, sans parler de l'appréhension du joueur. Le Portugais absent lors du sommet de la Liga serait un coup dur à plusieurs niveaux, surtout pour le Real Madrid qui doit être au complet pour espérer battre les Blaugranes. Tout le monde rêve de voir les 2 monstres du football s'affronter à nouveau, avec en point de mire l'attribution du Ballon d'Or 2018 qui pourrait les départager. Leur parcours en Ligue des champions [VIDEO] sera déterminant et suivi de près par tous les observateurs.

Dans cette quête du Graal, Lionel Messi est en avance sur son adversaire et va tout faire pour marquer les esprits en terre madrilène.

Messi dans son jardin à Bernabeu

La star du FC Barcelone doit cocher en priorité la date du match de Santiago Bernabeu à chaque début de saison. Les raisons sont variées mais la principale est sa réussite insolente : 14 buts pour un total de 24 matchs (record en cours) toutes compétitions confondues version Clasico. Le 23 avril 2017, Lionel Messi marque le but de la victoire à Madrid à la 92ème minute, il enlève son maillot et l'exhibe en affichant son nom de manière bien visible devant des supporters madrilènes médusés. C'est l'humiliation. Le Real ne peut pas faire revivre ce cauchemar à ses socios et doit empêcher la Pulga de frapper à nouveau. Ce n'est pas l'équipe du Real Madrid qui a fini 2ème de sa poule de Ligue des champions [VIDEO] qui vaincra son pire ennemi demain midi, mais plutôt l'équipe qui a écrasé le FC Séville (5-0) le 9 décembre. Le champion du monde des clubs 2017 a pour obligation de gagner pour ne pas voir s'envoler le titre de champion d'Espagne.