Les choses sont donc allées très vite pour résoudre ce qui est désormais présenté comme étant "l'affaire Chapron". On ne vous présente plus les faits [VIDEO]: alors que hier soir, dans les derniers instants de la rencontre opposant le FC Nantes et le PSG, l'aribtre Tony Chapron trébuche contre le nantais Diego Carlos, l'homme au sifflet tente de frapper le nantais du pied avant de l'exclure du terrain en lui mettant un second carton jaune. Scène incompréhensible, surréaliste et ridicule au possible devant l'attitude de l'arbitre...

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Il n'en fallait pas davantage à Internet pour reprendre et détourner la scène, le plus souvent de façon comique en mettant notamment en avant les prétendues qualités de combattant UFC de Tony Chapron...

Dépités et se sentant victimes d'une injustice, les nantais peinaient à cacher leur peine après une rencontre où ils auraient pu espérer mieux contre le leader parisien. Face à l'ampleur qu'à pris cet incident, la Ligue de Football Professionnel a décidé de réagir rapidement.

Un verdict rapide et juste de la part de la LFP

Si l'arbitre s'est excusé dans la journée [VIDEO], cela n'a pas empêché les instances du football français de le suspendre à titre temporaire. Dans une déclaration publique, Tony Chapron reconnaissait avoir manqué de discernement et confiait avoir transmis un rapport à la LFP demandant l'annulation du carton rouge infligé à Diego Carlos. La LFP a décidé fort logiquement et sans surprise de suivre la recommandation de l'arbitre du match et de valider le retrait de la suspension appliquée au joueur nantais.

Il faut dire que face à l'ampleur qu'avait pris l'incident en peu de temps, et en raison du fait que le prochain match de Nantes a lieu dès ce mercredi 17 janvier, une réaction rapide était nécessaire. C'est désormais chose faite. Diego Carlos blanchi, Nantes peut donc préparer sereinement son déplacement à Toulouse, mais cette décision de la LFP pourrait ouvrir une boîte de Pandore sur le long terme...

En désavouant son arbitre et en le suspendant, de façon fort légitime, l'instance du football français met à mal l'autorité des arbitres, pourtant principe essentiel et nécessaire pour qu'un match de football professionnel se déroule dans des conditions sereines. Dès lors, il apparaît plus que jamais nécessaire que les arbitres français se remettent en cause et évitent à tout prix des erreurs similaires à l'avenir, afin de conserver une autorité et de la crédibilité face à des joueurs dont on sait qu'ils ne sont pas forcément toujours faciles à gérer.