Nice, Marseille et Lyon, en forme en championnat, ont l'opportunité de briller en Coupe d'Europe, mais qui parviendra à décrocher son billet pour les huitièmes de finale ?

Avec un grand Mario Balotteli, Nice a toutes ses chances

Nice n'a plus perdu en Ligue 1 depuis sa lourde défaite contre Lyon 5 à 0. Avec deux éliminations consécutives, une en Coupe de France contre Toulouse (1-0) et une seconde en Coupe de la Ligue face à Monaco (2-1), les Niçois peuvent dorénavant se concentrer sur le championnat, eux qui pointent à la 6ème place, à égalité avec le FC Nantes de Claudio Ranieri.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Mais les hommes de Lucien Fabre ont encore une double confrontation face au Lokomotiv Moscou, les 15 et 22 février prochain. Ce ne sera pas une chose facile de se défaire des Russes puisqu'ils sont actuellement en tête du championnat.

Ces derniers sont des habitués de la C3 tandis que Nice atteint les 16èmes de finale pour la première fois depuis 1960. Avec 12 buts en Ligue 1 et 4 lors de la phase de groupe d'Europa League, Mario Balotteli est en très grande forme. Depuis son arrivée à Nice, l'ex-international italien a déjà inscrit 28 buts en 38 matchs. Donc on peut dire que le joueur vit une très belle histoire à Nice. Malgré les rumeurs d'un départ à la Juventus ou encore un retour à l'Inter, les Aiglons comptent beaucoup sur Super Mario Balotteli, toujours capable de renverser un match à son avantage. Pourquoi pas contre le Lokomotiv Moscou ?

Marseille, solide à domicile, devra assurer la victoire au match aller

L'Olympique de Marseille ne compte qu'une seule défaite à domicile, face au Stade Rennais (3-1).

Les hommes de Rudy Garcia jouent alors tous les coups à fond lorsqu'ils sont devant leur public. C'est ce qu'ils devront confirmer le 15 février prochain lorsqu'ils accueilleront Braga. Ces deux équipes se sont déjà rencontrées en phase de groupe, en 2015 où Marseille l'avait emporté sur un but de N'Koudou. Mais à l'époque, l'équipe portugaise avait terminé première de la poule, notamment grâce à la victoire chez eux contre Marseille (3-2). Il faudra donc se méfier de cette équipe, qui cette année, s'est aussi assurée la première place devant le Ludogorets. Les Marseillais sont prévenus, ils n'ont pas le choix et doivent gagner à domicile puisqu'en terre portugaise, ce n'est pas chose facile, eux qui ont concédé la défaite face à Guimaraes (1-0). De plus, Marseille devra affronter le PSG le week-end qui suit [VIDEO]. Un homme clé pour cette double confrontation ? Peut-être Valère Germain, qui a marqué 4 buts sur les 6 derniers matchs de Ligue 1.

Lyon, une confrontation sous haute tension

L'Olympique Lyonnais a hérité de Villareal pour les 16èmes de finale, commence à domicile pour finir à l'extérieur, et cela s'annonce très compliqué [VIDEO].

Mais les hommes de Bruno Genesio pourront "se reposer" sur les statistiques. En effet, Lyon marque presque deux fois plus de buts que son adversaire en championnat et ils ont un trio offensif composé de Nabil Fekir, de Memphis Depay et de Mariano Diaz, qui ont marqué 38 buts à eux trois. On peut ajouter que Lyon est la meilleure équipe à l'extérieur de Ligue 1 avec seulement une défaite en début de saison face au PSG. Les ambitions de Lyon ne sont pas qu'une simple qualification pour les huitièmes de finale mais plutôt de jouer la finale qui se disputera chez eux. Néanmoins, Lyon respecte l'adversaire. Bernard Lacombe, un des dirigeants de l'Olympique Lyonnais a résumé sur BeIn Sports : "c'est une très bonne équipe qui joue un remarquable football. Mais si on veut aller au bout, la finale se disputant chez nous le 16 mai prochain, il faudra faire le nécessaire".

Nice rêve d'aller plus loin, les Marseillais doivent montrer de quoi ils sont capable, quant à Lyon, visant plus haut, doit battre le Villareal. Selon vous, qui va se qualifier pour les huitièmes de finale?