Le Mercato hivernal 2018 a vu plusieurs bons coups être totalement éclipsés par des transferts massifs comme celui de Philippe Coutinho [VIDEO] ou encore de Virgil Van Dijk. Et si le Liverpool FC est l'un des principaux agitateurs de cette période de transferts, le second club de la ville n'est pas en reste, malgré une saison difficile et une posture plus discrète sur le marché. Fan invétéré et historique du club d'Everton, Joe Anderson, le maire de Liverpool, y est allé de sa petite pique suite au départ de Ross Barkley pour Chelsea.

La raison de l'ire de l'élu ? Le prix de revente du milieu de terrain britannique de 24 ans, jugé bien trop bas selon lui. S'exprimant publiquement, ce dernier a pris position et a entre autre déclaré : «C’est 20 millions de livres de moins que ce qu’ils offraient seulement quatre mois auparavant ! C’est une baisse de valeur hebdomadaire d’un million de pounds !» Il faut dire qu'il y a de quoi avoir des regrets.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Mercato

Le club londonien de Chelsea avait en effet formulé une offre de près de 35 millions l'été dernier pour s'adjuger les services de Barkley, mais Everton avait catégoriquement refusé de se séparer de son joueur.

Six mois plus tard, après un début de saison calamiteux entaché par diverses blessures et autres pépins physiques, Ross Barkley n'a pas joué un seul match. Son état de forme étant très incertain, les Toffees ont alors décidé d'accepter une seconde offre de Chelsea, mais cette fois-ci, à hauteur de 17 millions uniquement. Pas de chance pour Everton qui aurait dû vendre dès cet été ! A l'inverse, c'est un très bon coup et un pari à moindre frais que réalise là Chelsea.

Une prise de position publique qui en fait rire certains

S'il est vrai qu'en France, certains élus locaux et nationaux tels Jean-Louis Borloo ou Manuel Valls ne cachent pas leur amour pour leur équipe favorite, la passion du Football reste bien plus forte dans le pays européen où il a valeur d'institution. Ainsi, la sortie médiatique d'Anderson n'a pas manqué de faire réagir les fans des deux équipes de la ville. Les supporters de Liverpool sont dans l'ensemble amusés par cette réaction et ne manquent pas l'occasion de chambrer leur rival.

Côté Everton, on ne peut qu'être frustré et se ranger majoritairement derrière le sentiment d'impuissance du maire. Malgré tout, ce dernier a décidé de jouer sa dernière carte et d'écrire un courrier officiel à la Football Association pour dénoncer ce transfert et s'en plaindre. Plutôt extrême comme réaction.

Une saison compliquée pour le second club de la ville de Liverpool

La revente de Barkley est un coup dur, surtout pour une somme si faible. Elle vient s'ajouter à la longue liste de problèmes qui minent la saison d'Everton. Après une entame catastrophique en championnat malgré un mercato estival très onéreux (le club pointait à la 18ème place au bout de 10 journées) et une élimination humiliante en Europa League [VIDEO], dans un groupe pourtant à leur portée où figurait notamment l'Olympique Lyonnais, les Toffees ont cependant su relever la tête. L'arrivée de Sam Allardyce à la tête de l'équipe a insufflé une nouvelle dynamique et le club a même pu arracher le point du nul dans le derby de la Mersey que l'on croyait pourtant promis cette saison au Liverpool FC, en grande forme.

Résultat, Everton a entamé une remontée spectaculaire avant de se stabiliser dans le ventre mou du classement, actuellement à la neuvième place.

Autre motif d'espérance pour les Toffees, un nouveau stade de 50 000 place en projet, et dont la ville vient d'annoncer, grande surprise, qu'elle participerait au projet à hauteur de deux tiers des dépenses pour la construction. De quoi susciter l'ironie des rivaux de Liverpool qui se demandent si le maire Anderson mettra également la main à la poche pour la rénovation du mythique stede d'Anfield...