C'est un secret pour personne, Lucas Moura cherche à quitter le Paris Saint-Germain [VIDEO]. La direction, qui a besoin de se conformer au fair-play financier de l'UEFA et de dégager de la masse salariale, ne s'opposera sans doute pas à un départ du Brésilien cet hiver. C'est un fait. Et deux clubs de Ligue 1 ont senti l'odeur de la bonne opportunité : l'OGC Nice et le FC Nantes. Si Lucas Moura avait des chances de rejoindre l'un ou l'autre club, un autre acteur vient tout changer. Et le membre de la Seleçao pourrait finalement prendre l'avion pour... la Premier League.

Lucas Moura, sous les ordres de Mourinho ?

Les Aiglons et les Canaris voudraient se faire prêter le joueur, un transfert sec étant trop onéreux pour les finances des deux équipes françaises.

Or, des données économiques posent problème. Le PSG [VIDEO] ayant besoin de liquidité -Lucas coûte plus de 6 millions d'euros par saison au club, hors primes- on peut comprendre l'intérêt de l'état-major parisien de ne pas vouloir prêter son joueur, mais plutôt de le vendre. Le contrat de Lucas Moura court jusqu'au 30 juin 2019. Il est donc encore temps de le céder à un prix raisonnable, sa valeur étant aujourd'hui estimée à environ 38 millions d'euros par Transfermarkt. Mais l'ailier sera théoriquement libre de s'engager où il veut en janvier 2019, ce qui fait considérablement baisser sa valeur. Le PSG espère probablement en tirer entre 15 et 20 millions d'euros (il fut recruté 40 millions à Sao Paulo en août 2012).

Peu de clubs en Europe ont les ressources nécessaires pour recruter un joueur du calibre de Lucas Moura en plein hiver, si ce n'est une top-équipe.

Et c'est le cas de Manchester United ! Selon le10sport, la direction des Mancuniens se serait manifestée auprès du PSG pour l'international brésilien. L'OGCN et le FC Nantes pèsent tout à coup moins lourd dans les négociations.

Reste à savoir ce que veut le joueur. Rejoindre Old Trafford ? Un beau plan de carrière en effet. Seulement... le natif de Sao Paulo n'a participé qu'à cinq bouts de rencontres de Ligue 1, pour 72 minutes de jeu depuis le coup d'envoi de la saison... et aucune titularisation. Si son profil plaît à José Mourinho, il ne devrait sans doute pas le placer dans son 11 de départ. Lucas est-il prêt à cirer de nouveau le banc, à quelques mois du Mondial russe, lui qui n'a plus été appelé chez les Auriverdes depuis juin 2016 ? Rien n'est pas moins sûr.

Mais quoi qu'il en soit, le Brésilien de 25 ans va devoir se faire un raison, et procéder à un choix cornélien pour la suite de sa carrière : se relancer dans un club de Ligue 1 en forme mais peu exposé médiatiquement ; ou prendre le risque de connaître une suite de carrière difficile en cas d'échec chez le grand United ?