Le premier mot qui nous vient à l'esprit : c'est le "plaisir". Celui de retrouver Novak Djokovic en quarts de finale en Grand Chelem, après un forfait à l'US Open et une défaite lors des huitièmes de finale en Australie. Et surtout celui de revoir un joueur souriant, qui prend plaisir sur le terrain, mêmes si les imperfections demeures bien réelles encore. Mais comme l'appétit vient en mangeant, Novak Djokovic se sent naturellement pousser des ailes à mesure que le tableau de Roland se resserre. Dimanche, il a éliminé un Fernando Verdasco (35e mondial) -il faut le dire- pas du tout dans le coup, en trois sets et 2h28 de jeu, 6-3 6-4 6-2. Le Serbe a donc gagné le droit de disputer un huitième quart consécutif à Roland-Garros [VIDEO].

C'est aussi la deuxième fois cette saison (et consécutivement après Rome) que "Djoko" enchaîne quatre succès en tournoi. Alors, Djokovic, de retour au premier plan, mais aussi à son meilleur niveau ?

Djokovic gagne, mais reste encore trop imprécis

Dimanche, Novak Djokovic débute son match de façon un peu brouillonne. On s'échange les balles de break... mais le 22e mondial et ancien taulier du circuit est le premier à breaker. Il mène 3-1, et va tranquillement se diriger vers le gain de la première manche 6-1.

Dès sa première balle de break, le Serbe prend l'avantage dans le second set (1-0 puis 2-0). Et si il connaît un trou d'air en perdant son service à 3-3, il reprend immédiatement celui de l'Espagnol pour remporter la seconde manche, 6-4.

Puis Novak déroule un peu plus dans le troisième set, en profitant d'une belle réussite, parfois insolante.

La dernière manche (6-2) est la plus rapide : 39 minutes.

Là où Novak Djokovic ne s'est pas encore totalement rassuré, c'est sur le nombre de fautes directes. Même si après ses 35, 33, et 43 fautes directes des trois premiers tours, ses 29 "out" commises contre Verdasco dénotent une sensible amélioration de son jeu, et un retour en confiance. Mais le chemin est encore long pour le Djoker. Imaginez que Nadal [VIDEO] n'en a commis "que" 16 contre Richard Gasquet samedi, et le Français 24, ce qui est toujours moins.

En quarts de finale mardi, le vainqueur de l'édition 2016 des Internationaux de France [VIDEO] affrontera Marco Cecchinato, 72e mondial mais tombeur de Carreno-Busta et Goffin, en quatre manches à chaque fois. De l'aveu de Novak Djokovic, qui le connaît bien pour s'être entraîné souvent avec lui, il joue "le Tennis de sa vie". Le Serbe sait qu'il ne devra pas relâcher la pression si il veut intégrer le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis l'US Open 2016.