Jeudi, Lucas Pouille [VIDEO] était de retour sur la belle terre ocre de Roland-Garros [VIDEO], pour terminer son match de la veille. Le Français et son adversaire, le Britannique Cameron Norrie, 82e mondial, furent interrompus par l'obscurité, un problème que les joueurs et les spectateurs devront subir tant que les courts ne seront pas éclairés. Mercredi soir, Cameron Norrie était revenu à 2 sets à 1 avant l'arrêt de la rencontre. Et aujourd'hui, Lucas Pouille a su se défaire du piège de son adversaire pour se qualifier pour les seizièmes de finale des Internationaux de France, en s'imposant finalement 6-2 6-4 5-7 7-6(3) en 2h47 de jeu.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Mais ce fut tendu.

Lucas Pouille, de nouveau au troisième tour

Vous l'aurez compris, ce fut loin d'être facile pour Lucas Pouille. Alors qu'on croyait le match presque plié après le gain du second set mercredi, le 16e joueur mondial perd trois fois son service dans le troisième set, commençant à être perturbé par l'obscurité grandissante, et défaillant complètement sur sa première balle (37% de réussite au premier service sur la manche !).

Poussé à disputer un quatrième set jeudi, la Pouille fait le plus dur en breakant à 5-5. Mais il se fait débreaker derrière, en ayant craqué sur la troisième balle de break adverse.

A 5-3 dans le jeu décisif, le Britannique touche de la pointe du pied le filet, ce qui n'échappe par à l'arbitre, qui offre ainsi 3 balles de match à Lucas, sur un court Philippe Chatrier réveillé pour l'occasion. Le tricolore conclut ce tie-break et ce match sur une faute directe de son adversaire, frustré par la tournure des événements.

Lucas Pouille s'est volontiers pris au jeu des selfies et des autographes en sortie de court, avant de reconnaître au micro de Nelson Monfort être "content" de s'en sortir. Il se qualifie pour la seconde année consécutive pour le 3e tour de Roland-Garros.

Et au prochain tour justement, ce vendredi, Lucas Pouille affrontera Karen Khachanov, un adversaire qu'il commence à bien connaître, pour l'avoir affronté à deux reprises et à trois jours d'intervalle au mois de février.

Si le Russe, 38e à l'ATP, s'était imposé en finale à Marseille (7-5 3-6 7-5), le natif de Grande-Synthe avait pris sa revanche la semaine suivante à Dubaï, 6-4 3-6 6-3. Un partout, balle au centre.

A noter que Lucas Pouille vient d'enchaîner deux victoires sur le circuit pour la troisième fois cette saison. Les deux premières fois, il était allé en finale. Bon, nous sommes à Roland-Garros.