Dimanche soir, Miami accueillait Utah à l'AmericanAirlines Arena, en Floride. Une rencontre [VIDEO] a priori déséquilibrée, entre deux franchises aux dynamiques inverses. Le Heat restait sur deux succès de rang, tandis que le jazz venait d'enchaîner deux revers, pas vraiment ami-ami avec 2018 pour le moment. La rencontre aura été indécise jusqu'au bout. On vous la fait revivre.

Le culot de Richardson a payé

Appliqués, les hommes d'Erik Spoelstra entame bien la rencontre. A la fin du premier quart-temps, le Heat mène (27-22). L'écart monte même jusqu'à 9 points d'avance (39-30) après qu'Edrice Adebayo (4 points, 2 rebonds en 7 minutes) ait converti ses deux lancers francs.

Mais le Jazz parvient à recoller (47-47) à moins d'une minute de la mi-temps sous l'impulsion de Derrick Favors, auteur d'un double-double (11 points, 10 rebonds en 32 minutes). Avantage Miami 49-47 à la fin du second quart, et tout reste à faire.

Le troisième quart-temps, bien animé par Donovan Mitchell et Goran Dragic, est globalement dominé par le Jazz, mais la franchise de la conférence Ouest reste fébrile et sous la menace de la franchise floridienne (75-74).

A un peu plus de deux minutes de la fin du match, Utah mène de 5 points (100-95). Mais Richardson, puis Mitchell permettent au Jazz de recoller à une unité (100-99). Il reste 8 secondes... Miami perd d'un point, et Erik Spoelstra demande un temps mort. En reprise, Dragic offre à Josh Richardson l'occasion de reprendre la tête...

le natif d'Edmond réalise le geste parfait et conclut d'un double-pas. La foule est en délire, et le Heat mène 103-102. Mais il reste quelques secondes, suffisantes pour être renversé. Sur l'ultime possession, Donovan Mitchell se troue, et Miami s'impose, en y ayant cru jusqu'au bout.

Malgré Donovan Mitchell (27 points en 36 minutes) et Rodney Hood (17 points en 30 minutes), le Jazz enchaîne une troisième défaite consécutive, et n'a toujours pas gagné en 2018. Pire, la franchise de l'Utah n'a gagné qu'un seul de ses sept derniers matchs. Le Jazz pointe au 10e rang de la conférence Ouest, et reste loin des playoffs.

De son côté, le Heat aura pu compter sur un bon Josh Richardon (14 points, 7 passes décisives en 37 minutes), un James Johnson très précieux en défense (13 points, 11 rebonds dont 10 défensifs en 26 minutes), et un Hassan Whiteside solide comme un roc (14 points, 10 rebonds, 4 contres en 26 minutes). Globalement, c'est le collectif de Miami qui a répondu aux attentes, avec six joueurs au-dessus de la barre des 10 points. Le Heat, qui en est à trois victoires consécutives, est 5e de la conférence Est [VIDEO].

Revoyez le panier de la victoire :