3

Arrivé depuis presque 2 ans au Paris Saint-Germain, le bilan est très mauvais pour Hatem Ben Arfa. Après une saison "fantastique" à l'OGC Nice, avec notamment 17 buts marqués et 6 passes décisives, tout le monde le pensait revenu à son meilleur niveau. Suite à des années difficiles en Angleterre et une rupture tumultueuse avec le club marseillais, sa saison 2015 à Nice fut un réel succès.

Son départ pour le PSG [VIDEO] lui aurait permis d'atteindre le sommet de sa carrière et prouver ce que beaucoup pensent de lui, à savoir qu'il fait partie des meilleures joueurs du monde. Toutefois, tout ne s'est pas passé comme prévu pour le joueur de 30 ans.

Avec des apparitions sur le terrain par intermittence et donc peu de temps de jeu, la tâche s'est avérée très compliquée. A cela s'ajoute ses fameuses "sautes d'humeur" qui caractérisent le joueur. Celles-ci sont très mal passées auprès de Nasser Al Khelaifi, le directeur sportif du club. C'est après un clash en 2016 entre le joueur et le dirigeant que son temps de jeu s'est considérablement réduit. A tel point que le joueur serait même proche de l'isolement.

2018, l'année de trop pour Ben Arfa ?

Au regard de tels éléments, la plupart des joueurs auraient senti venir le moment de la séparation. Mais voilà, Ben Arfa n'est pas n'importe quel joueur de football. Avec un temps de jeu quasi nul et seulement 5 titularisations en une saison et demie, deux tirs cadrés en cette première partie de saison, le joueur est loin d'être à la hauteur du club de la capitale.

Les dirigeants n'ont donc pas tardé à manifester leur envie de se séparer de lui.

Sur les plans tactiques et techniques, Hatem Ben Arfa n'est pas utile au club. Toutefois, c'est sur le plan financier qu'il pourrait ôter une belle épine du pied des dirigeants du Paris Saint-Germain. En effet, l'institution doit générer près de 65 millions d'euros pour respecter les règles du fair-play financier. Pour cela, vendre le joueur serait une véritable aubaine. D'une part, le PSG serait serein du point de vue fair-play et de plus il n'aurait plus à verser les millions annuels que perçoit le joueur à titre de "rémunération gracieuse", compte tenu de son temps de jeu quasiment nul.

C'est décidé, Hatem veut rester

Même si comme tout le monde le sait, Ben Arfa n'a plus grand espoir sur le plan sportif, il s'entête tout de même à rester. Selon ses proches, il n'envisage même pas de chercher une autre équipe durant le Mercato [VIDEO]. Sa volonté de rester est-elle financière ou sportive ? Quoiqu'il en soit, il souhaite être là jusqu'à la fin de la saison, et donc jusqu'à la fin de son contrat. Il sera alors libre d'intégrer le club de son choix.