Samedi après-midi, l'OM disputait sa première rencontre 2018 de Ligue 1. A Roazhon Park contre Rennes, les Marseillais [VIDEO] ont été beaucoup plus convaincants que face à Valenciennes en Coupe de France une semaine plus tôt. Les hommes de Rudi Garcia, qui s'est dit "très satisfait" après la rencontre, se sont imposés 3-0 en Bretagne grâce à des buts de Valère Germain (35'), Morgan Sanson (45'), et Florian Thauvin (82') en fin de rencontre, à l'occasion de la 20ème journée de Ligue 1. Si les Rennais ont pu avoir quelques rares occasions dangereuses, l'addition aurait pu être encore plus salée pour eux si Flotov, désormais 9 buts en championnat, n'avait pas manqué un penalty en première période (27') ni touché la barre en toute fin de rencontre (90+1') d'une tentative magnifique de lob près du rond central.

"Une première période de haut niveau" pour Rudi Garcia

En écartant facilement Rennes, l'Olympique de Marseille s'offre un troisième succès consécutif toutes compétitions confondues. Les Phocéens profitent même du nul arraché par Montpellier face à Monaco pour recoller à un petit point des Monégasques au tableau de la Ligue 1 Conforama. En attendant les résultats de Lyon et Paris ce dimanche.

Interrogé en zone mixte après la rencontre, Rudi Garcia, coach olympien [VIDEO], a livré un constat juste sur la performance de ses hommes : "On a fait une première période de haut niveau. On a réussi à marquer deux buts tout en voyant le gardien adverse arrêter un penalty", a-t-il commenté.

"En deuxième (mi-temps), on a eu une période un peu plus compliquée, et ça nous a coûté un ou deux cartons jaunes" reconnaît le technicien marseillais, en admettant qu'il "aurait fallu reculer un petit peu moins." Si le carton jaune de Morgan Sanson est justifié, la biscotte adressée à Luiz Gustavo l'est beaucoup moins, la faute du Brésilien sur Ismaïla Sarr étant tout simplement inexistante.

L'entraîneur olympien en a profité pour se projeter sur la prochaine rencontre de ses joueurs : mardi 16 janvier (eh oui, déjà !) à l'Orange Vélodrome, avec la réception de Strasbourg, "qui aura un petit peu plus de repos que nous", a confessé Rudi Garcia, les Alsaciens ayant joué -et perdu- vendredi contre Guingamp. L'ancien coach de l'AS Rome compte motiver ses troupes pour décrocher une nouvelle victoire et bonifier celle remportée ce week-end. L'OM ira ensuite à Caen (19 janvier), à Épinal en Coupe de France (23 janvier), avant d'accueillir l'AS Monaco le 28 janvier prochain, pour la revanche du 6-1 de la honte subi plus tôt dans la saison, au mois d'août.