7

Le Mercato du Paris Saint-Germain s'est clôturé ce jeudi minuit avec une nette sensation d'inachevé. Une nouvelle sentinelle certes, mais pas de départs massifs comme certains médias déjà l'imaginaient il y a encore un mois.

Il faut dire qu'au début de ce mercato hivernal 2018, les objectifs visés par le directeur sportif du PSG, Antero Henrique, étaient plutôt clairs. Tout d'abord, resserrer les rangs parisiens pour donner une meilleure marge financière au club. Ensuite, débusquer une doublure de poids à Thiago Motta en proie à des pépins physiques réguliers. Et enfin, prêter quelques jeunes du Centre de formation afin qu'ils se fassent un peu des dents.

Des objectifs pas si simples à realiser avec la menace toujours présente du fair-play financier, et un front anti-PSG qui guette le moindre pas au tournant.

Une opération de dégraissage manquée

Conclu dans les dernières heures du mercato, le transfert de Lucas Moura vers Tottenham pour un peu moins de 30 millions d'euros est la seule sortie majeure enregistrée dans les rangs parisiens. Et pourtant, dès le recrutement XXL réalisé par Paris l'été dernier, tous les médias sportifs s'accordaient à dire qu'une avalanche de départs serait nécessaire pour laisser le club hors de portée d'éventuelles sanctions de l'UEFA.

Il n'en sera rien au final. Si le proche ami de Neymar espère déjà rebondir en Angleterre, Javier Pastore [VIDEO] restera lui dans la capitale française. Le milieu de terrain argentin faisait pourtant part de son envie de quitter le PSG depuis quelques semaines.

Seul problème, l'Inter Milan n'aura jamais réussi à s'entendre avec la direction parisienne afin de le récupérer. Même fausse note sur le cas d'Angel Di Maria, un temps convoité par le FC Barcelone. Kevin Trapp et Layvin Kurzawa resteront quant à eux bel et bien parisien. Et pour ce qui est de Ben Arfa, pas de dénouement avant juin.

Lassana Diarra, un heureux concours de circonstances

Sa sentinelle, Unai Eméry l'aura finalement eu au bout du compte avec l'ancien marseillais Lassana Diarra. Libre de tout contrat depuis décembre dernier et après un long suspens, le milieu défensif tricolore se sera engagé avec le PSG [VIDEO]. Un engagement qui court jusqu'en juin 2019 pour un salaire estimé à 6 millions d'euros et aucune indemnité de transfert. Une véritable aubaine pour le club francilien alors qu'il reste pris dans l'étau du fair-play financier.

La clé du PSG pour le fair-play financier

Si la situation de Paris s'est grandement améliorée depuis les premières conclusions de l'enquête de l'ICFC sur la question du respect du fair-play financier, la menace reste toujours dans le sillage du club. Entre 40 et 45 millions d'euros à débourser désormais pour rester dans les clous, voilà l'évaluation livrée par RMC ce matin.

Une somme que le PSG pourrait semble-t-il obtenir avec Gonçalo Guedes. Le jeune portugais prêté à Valence aurait vu sa côte monter pour avoisiner les 70 millions d'euros aujourd'hui. Pas de quoi s'inquiéter donc, surtout que les parisiens ont encore la possibilité de se frayer un chemin en Ligue des Champions, avec plus de primes au bout du compte.