Grand artisan de la démonstration marseillaise à Bourg-en-Bresse en #Coupe de France (9-0), Kostantinos #Mitroglou semble avoir la confiance de ses coéquipiers et désormais le soutien de son public, suffisant pour le voir enfin à son meilleur niveau ?

Arrivé en catastrophe le dernier jour du mercato estival dans la peau du "grantatakan" de l'Olympique de Marseille contre 15 millions d'euros, l'ancienne vedette de Benfica a démarré son aventure olympienne blessé. S'il a marqué pour sa première apparition, il s'est distingué par son absence sur la pelouse où très rares ont été ses bonnes performances. En bref, il touchait très peu de ballons et ratait à peu près tout ce qu'il tentait.

Jusqu'à la trêve hivernale, "Mitrogoal" n'a marqué que trois fois en douze apparitions, un bilan loin d'être rassurant alors que Valère Germain était aussi en panne d'efficacité à défaut de se montrer sur le terrain. Ce dernier a ensuite poussé le Grec sur le banc, étant enfin décisif et précieux dans le jeu olympien.

Depuis Metz, la fin du désamour avec Mitroglou

Il s'est alors posé la question d'un éventuel départ de Mitroglou dès cet hiver [VIDEO] car sa saison s'annonçait longue sur le banc de touche, un doute rapidement dissipé par le manque d'attaquant de pointe dans l'effectif phocéen. La rencontre est à Metz est ensuite arrivée où tout a rapidement basculé. Remplaçant, il est entré en jeu -sous les encouragements du Vélodrome - alors que son équipe menait 5-0. Sept minutes plus tard, il était déjà buteur, servi sur un plateau par Dimitri Payet.

C'est surtout l'attitude de son équipe qui a été positive, tout le monde venant le féliciter un à un. Malgré une prestation encore timide mais sans conséquence, Rudi Garcia avait décidé de le titulariser en Coupe pour remplacer un Valère Germain blessé mais aussi pour témoigner de sa confiance [VIDEO]. Face à un très faible adversaire, il a fait le plein de confiance en s'offrant un triplé presque trop facile et une passe décisive.

Triplé en Coupe de France : un simple coup d'éclat ?

Le niveau de l'équipe adverse est néanmoins à prendre en compte pour analyser la performance de Kostas Mitroglou, impérial face aux buts d'un Bourg-en-Bresse très limité. Si son triplé n'est pas anodin, il reste encore loin du niveau de Valère Germain, à la fois au départ et à conclusion des actions de l'#OM. Son style de jeu très mobile dessert sa doublure grecque qui lui occupe une position de pointe statique et qui participe donc moins au collectif marseillais.

Ce dernier voit ses stats s'améliorer mais avec 7 buts et une passe décisive en 17 apparitions, il reste loin de Germain (13 buts et 4 passes décisives) qui reste le titulaire indiscutable.

La dynamique de Mitroglou demeure une bonne nouvelle pour l'OM qui pourrait en avoir besoin dans cette seconde partie de saison chargée où le club reste en course sur trois tableaux (Ligue 1, Coupe de France, Ligue Europa). Reste à savoir si l'attaquant grec saura être plus régulier et décisif pour faire honneur à son statut de grand attaquant...