Troisième du championnat à un point de Monaco et auteur d'un début d'année 2018 impressionnant, l'Olympique de Marseille s'apprête à se déplacer à Paris pour deux "classiques" successifs : en Ligue 1 et en Coupe de France. L'OM est-il armé pour faire trembler un PSG intraitable à domicile ?

En 2018, l'OM dans les temps du PSG

Depuis la reprise en janvier, les dynamiques des deux équipes sont presque à l'équilibre. Si le PSG continue son cavalier seul en championnat et en coupes avec un oeil bien rivé sur la Ligue des Champions, l'OM détonne et semble bien parti pour terminer sur le podium en mai prochain.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Sur la période 2018, les Parisiens n'ont pris qu'un point de plus en Ligue 1 et le niveau d'écart sur le terrain qu'il pouvait y avoir entre les deux rivaux au début de saison [VIDEO] semble s'être nettement resserré.

Les Marseillais ne sont pas encore capables de rivaliser sur toute une saison mais sur un match, pourquoi pas.

Au match aller justement, alors que l'OM n'est pas encore à son meilleur niveau, le Vélodrome vit une de ses plus belles soirées depuis bien longtemps et l'exploit est à la portée des Olympiens. Si Cavani n'égalise pas dans le temps additionnel, les Phocéens auraient été les premiers à faire tomber Paris cette saison. Depuis, le collectif a énormément progressé et si ces dernières semaines sont moins flamboyantes (2 nuls et une défaite - la première depuis décembre - sur les 7 derniers matchs), l'espoir est encore permis du côté de Marseille.

Un quatuor offensif déterminant

Sans l'appui si précieux du public marseillais et là où les Parisiens se sont toujours imposés par deux buts d'écart cette saison, la tache s'annonce tout de même ardue pour les visiteurs et une victoire sur l'une des deux confrontations se révélerait comme un exploit .

Si Neymar sera comme toujours observé de très près, l'OM pourra tout de même compter sur un Thauvin en forme olympique qui réalise sa meilleure saison en carrière (15 buts, 10 passes décisives). Il n'est pas le seul marseillais à flamber en ce moment puisque Payet, Sanson et Germain l'accompagnent depuis deux mois au très haut niveau. Derrière, l'objectif sera aussi de "tenir la baraque" face à l'armada parisienne et la paire Rami-Rolando semble prête à réitérer sa belle performance du match aller.

Le calendrier à l'avantage du PSG

La dimension physique est aussi ce qui pourrait faire pencher la balance du côté des joueurs de la capitale. Ces derniers n'ont pas joué depuis la réception de Strasbourg samedi dernier (5-2) et bénéficient de sept jours complets de préparation. Pendant ce temps-là, les Marseillais ont joué ce jeudi en Ligue Europa au Portugal pour se qualifier en huitièmes de finale alors qu'ils avaient accueilli Bordeaux dimanche soir (1-0). De plus, il faudra revenir sur cette même pelouse du Parc des Princes mercredi soir pour y disputer un quart de finale de Coupe de France, ce qui évidemment avantage les Parisiens du point de vue de la récupération et de la préparation puisque les visiteurs feront probablement entre temps l'aller-retour à Marseille.

Ce qui est sûr, c'est qu'un PSG moyen, suffisant, avec la tête au match retour face au Real (6 mars) ou qui prendrait l'adversaire trop à la légère comme à l'aller ne suffira face à l'OM si celui-ci joue au meilleur de sa forme actuelle. Quoi qu'il en soit, ce choc de la 27e journée de Ligue 1 [VIDEO] apportera beaucoup d'éléments en vue du match de Coupe trois jours plus tard, même si les équipes y seront probablement remodelées.

En l'espace de 72 heures, l'Olympique de Marseille a donc la double occasion de battre pour la première fois le Paris Saint-Germain depuis plus de six ans, qui plus est en terrain ennemi.