6

Trois mois après le surprenant match nul qui n'avait pas su les départager dans la première moitié de saison, l'Olympique de Marseille se déplace au Parc des princes pour y affronter dans une ambiance électrique un Paris Saint-Germain sous forte pression [VIDEO].

Il faut dire que le choc qui oppose les deux formations depuis des décennies a toujours été empreint d'une note particulière dans l'Hexagone. Plus encore quand les deux clubs les plus titrés de France se tutoient au classement comme c'est le cas actuellement. Pour manquer leur engagement derrière leur équipe, les Ultras du PSG [VIDEO] sont d'ailleurs allés jeudi jusqu'à assurer aux hommes d'Unai Emery qu'ils seraient bien présents dans les gradins du Parc des princes pour les porter lors de ce grand rendez-vous du classique de la Ligue 1.

Charge leur a été donnée en contrepartie de se battre sur le terrain comme des guerriers afin de prendre leur revanche sur le match-aller, mais aussi pour rassurer un effectif en proie aux doutes après sa désillusion à Madrid.

Le PSG vise la révolte contre Marseille

Si au Vélodrome, le PSG s'en était tiré in-extrémis en arrachant le nul dans les ultimes secondes du temps additionnel, pour cette fois, il se veut plus convaincant. Suite à la défaite Rabiot admettait mercredi dernier suite à la défaite contre le Real que l'équipe devait davantage se donner de gérer les grosses comme les petites écuries. Mais, c'est sans doute Lassana Diarra qui le premier a essayé d'imprimer l'union sacrée autour du coach Emery assailli par les critiques.

Le technicien basque se montre lui particulièrement confiant sur la qualité de son effectif et notamment concernant Neymar qui devrait selon lui mieux aborder ce classique qu'en octobre. L'attaquant brésilien serait ainsi disposé à se racheter de sa transparence lors des grosses confrontations et à laisser parler son talent.

À condition bien sûr que son état de santé le lui permette.

L'OM ne compte rien lâcher

Du côté de l'Olympique de Marseille, on souhaite maintenir la belle dynamique dans laquelle le club se trouve depuis de longues semaines. Pas question donc de céder du terrain aux Parisiens comme l'a confirmé l'attaquant marseillais Valère Germain. S'il reconnait le besoin d'une forme de prudence pour une rencontre qui s'annonce très compliquée, l'ancien monégasque se veut serein sur la détermination des Bleu-et-Blanc durant ce duel. L'ambiance est posée, il ne reste plus qu'à attendre dimanche soir 21 heures.