Loin de l'incroyable choc subi par le public parisien lors de la "remontada" à Barcelone l'année dernière, le coach basque Unai Emery se veut confiant sur les chances de qualifications du Paris Saint-Germain contre le Real Madrid en 8e de finale retour de la Ligue des Champions.

Il faut dire que tous espèrent avec ferveur une "remontada" face au Real dans l'enceinte du Parc des princes mardi sur-prochain. Le public, la direction, le coach et même les joueurs continuent de penser que l'exploit reste possible dans l'absolu.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Real Madrid

La récente recrue hivernale Lassana Diarra assurait d'ailleurs, après la victoire 5-2 contre Strasbourg le week-end dernier, que toute l'équipe marchait comme un seul homme dès le coach.

Pas sûr toutefois que ce bel élan de soutien puisse détourner durablement les esprits de l'enjeu crucial que représente déjà le match-retour des huitièmes de finale discutés contre Madrid [VIDEO].

Emery appelle le public parisien à faire bloc

Bien sûr, il reste très difficile de ne pas se sentir interpellé par le message qu'a adressé mardi, depuis son site, Unai Emery [VIDEO] à l'ensemble des supporters parisiens. Un appel vibrant à faire bloc derrière ses joueurs pour traverser la tête haute les trois échéances majeures qui attendent le club ces deux prochaines semaines. Le classique face à Marseille, mais aussi et surtout le duel contre le Real pour afin briser le mur de verre qui les sépare encore des meilleurs clubs européens.

L'entraîneur espagnol n'a donc pas hésité à redire sa confiance en son effectif, loin des critiques qui peuvent lui être formulées depuis le début de la saison.

Il espère ainsi sonner la révolte chez les parisiens pour la tenue d'un match qui promet d'être riche en spectacle et en émotions.

Le Parc des Princes pour écrire l'histoire

Une chose est certaine, le PSG pourra toujours s'appuyer sur de belles statistiques réalisées au Parc des princes cette saison, toutes compétitions confondues. C'est en effet 17 victoires sur autant de rencontres qu'affichent les Bleu-et-Rouge à douze jours d'affronter les madrilènes. Des chiffres à confirmer bien-sûr dès la réception de Marseille dimanche, et qui peuvent permettre d'expliquer le relatif sang-froid dont fait preuve Emery.

Le Basque ne doute de rien et pense même déjà à écrire peut-être les plus belles pages de l'histoire du club francilien. Rendez-vous est donc donné au 6 mars pour faire vivre au public parisien une confrontation pour le moins haletante.