Dans huit jours, le PSG jouera sa saison européenne sur ce 8e de finale retour face au Real Madrid. Battus 3-1 à l'aller, les joueurs parisiens n'ont pas d'autres choix que de s'imposer par deux buts d'écart (ou trois si les Madrilènes marquent) afin de qualifier pour les quarts de finale. Seulement, les choses semblent devenir de plus en plus compliquées depuis hier.

Un autre cadre du PSG inquiète

Lors du Classique face à l'Olympique de Marseille [VIDEO], Paris s'est certes imposé facilement et logiquement, mais Unai Emery a perdu beaucoup dans cette bataille de tranchées. Le nombre important de cartons jaunes reflète particulièrement bien le déroulé de cette rencontre, très hachée.

Dans ce match âpre, le technicien espagnol a eu le malheur de voir sa star Neymar être évacuée sur civière. Sur les ralentis, on peut voir une torsion de la cheville. Un diagnostic confirmé par Emery lui-même [VIDEO].

Cette grosse entorse pourrait donc obliger le staff à revoir ses plans pour le retour face au Real Madrid dans un peu plus d'une semaine. Neymar est d'ores-et-déjà forfait pour la revanche face à l'OM en Coupe de France mercredi et ce week-end à Troyes. Sauf que le Brésilien n'est pas le seul à s'être blessé face à l'OM. Marquinhos est également annoncé très incertain pour la Ligue des champions.

Vers une charnière Thiago Silva-Kimpembe ?

RMC Sport avance que l'état de santé du défenseur central inquiète. Touché à la cuisse, il a passé des examens ce lundi qui ont révélé une contracture.

Si la durée de son indisponibilité n'a pas été communiquée par le club, il se pourrait bien que Marquinhos ne soit pas sur le pelouse du Parc des Princes le 6 mars prochain face au Real Madrid. Unai Emery n'aura alors pas d'autres choix que de faire confiance à la charnière Thiago Silva-Presnel Kimpembe. Lors du match aller, Emery avait surpris son monde en plaçant son capitaine Thiago Silva sur le banc aux dépens de l'international français. Un choix dont le timing a été très contesté par certains cadres du vestiaire, notamment les Sud-Américains.

Ce sera donc l'occasion pour Thiago Silva de montrer à son entraîneur et ses dirigeants qu'il est toujours digne de confiance. Quant à Presnel Kimpembe, il avait montré de belles choses à Santiago Bernabeu, tout comme l'an passé lors de l'éclatante victoire face au FC Barcelone (4-0). Reste maintenant quelques jours au staff médical du PSG pour réaliser des miracles.