Ce mercredi 14 février, le Paris Saint-Germain fera face au double tenant du titre de la compétition la plus prestigieuse d'Europe. Une confrontation qui revêt déjà un enjeu capital pour les deux équipes.

Real-PSG, il faut dire qu'à l'entendre l'affiche fait aujourd'hui incontestablement rêvé, plus même encore que le duel qui opposera le FC Barcelone à Chelsea. D'un côté, les parisiens ont connu une première moitié de saison incroyable, réalisant des statistiques hors normes grâce à son trio offensif Neymar-Cavani-Mbappé.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Real Madrid

De l'autre, le Real Madrid de Zinedine Zidane reste capable, malgré ses déboires en Liga, de faire des étincelles s'il se trouve dans un grand soir. Aucun doute donc que les fans de foot auront à vivre un affrontement de toute beauté.

Mais dans le fond, c'est l'avenir d'Unai Emery [VIDEO] et de l'ancien capitaine des Bleus qui pourrait se voir prendre une toute autre tournure en cas de défaite.

Zidane sur la sellette au Real

Après un parcours magnifique dès sa prise de fonction à la tête des merengues, Zinedine Zidane rencontre en cette saison 2017-2018 de grosses difficultés à trouver ses marques avec son effectif. Des défaites qui s'accumulent en Liga, même contre les clubs les plus modestes, au point de tenir les madrilènes à 17 points du Barça. Et avec une élimination prématurée en Coupe du Roi, le Real Madrid ne dispose désormais que de la Ligue des champions pour sauver sa saison.

À ce stade, il devient à proprement parler difficile d'imaginer que le soutien appuyé de Florentino Pérez à Zidane puisse résister à une défaite du Real contre le PSG. Mais au contraire, une qualification en quart de finale de la C1 pourrait bien donner au club le plus titré de la compétition un nouveau souffle dans une saison mal engagée.

Un échec non-envisageable à Paris

À Paris, la rencontre contre le Real est attendue avec une certaine forme d'appréhension. Si le club est plus confiant que jamais sur ses forces, la correction reçue l'année dernière contre le Barça reste encore bien ancrée dans tous les esprits. Pas question donc de tomber dans l'euphorie des statistiques [VIDEO] livrées jusqu'ici. La concentration est de mise car le coach basque parisien sait qu'en cas d'élimination son avenir s'écrira en pointillés dans la capitale.

Sportivement, la lutte s'annonce serrée. Mais, à la fin, elle fera inévitablement des heureux et des grands perdants. A espérer que le club francilien ne passe pas une nouvelle fois à côté de la plaque.