Cela faisait presque un an que le rugby français attendait ça. Vendredi soir à Marseille, le XV de France [VIDEO] a obtenu son premier succès depuis le mois de mars 2017. La première victoire de ce Tournoi des VI Nations et du mandat de Jacques Brunel. Mais que ce fût brouillon pour les Bleus face à l'Italie. Face à des Transalpins motivés mais limités, tout autre résultat qu'un succès était interdit. Très vite, les Bleus prennent le contrôle du match et ouvrent la marque grâce au premier essai en sélection de Gabrillagues.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

On se dit alors que la France est bien lancée, mais les Italiens égalisent peu après grâce à un essai de pénalité. Durant une bonne partie de la première période, les Bleus sont ainsi derrière au tableau d'affichage.

Les occasions se multiplient, mais sont gâchées par des Français maladroits et clairement en crise de confiance. La botte de Maxime Machenaud, par deux fois, permet toutefois à la France de passer devant et de rentrer en tête à la pause (11-7) sous quelques sifflets du Stade Vélodrome. Visiblement, quelques spectateurs de l'enceinte marseillaise étaient déçu du jeu proposé. Ils n'étaient pas les seuls, tant le XV de France a fait peine à voir, enchaînant les approximations et les mauvais choix.

Le rugby français attendait ça depuis un an

La deuxième période est toute aussi stressante pour les Tricolores. Les Italiens exploitent mal leur rares situations mais restent dans le coup : alors qu'il ne reste que vingt minutes à jouer, la France ne mène que 14-10. L'heure de jeu, le moment choisi par les Français pour imposer leur puissance et permettre à Hugo Bonneval de venir aplatir le ballon dans l'en-but transalpin.

Maxime Machenaud au rendez-vous, il transforme et ajoute même deux pénalités pour permettre au XV de France de respirer. Les Tricolores croient même au bonus offensif, après le troisième essai signé Mathieu Bastareaud à un peu moins de dix minutes de la fin de la partie. Il ne manque alors qu'un essai aux Bleus pour accrocher ce fameux bonus. Mais la fin de match est une nouvelle fois l'illustration des mauvais choix et des approximations qui touchent les Bleus depuis de nombreux mois. Pas de bonus offensif donc, et une victoire moins large qu'espérée puisqu'en fin de match, l'Italie est parvenue à inscrire un deuxième essai grâce à Minozzi. En s'imposant, la France a donc assuré l'essentiel : battre la seule nation qui lui est inférieure dans ce Tournoi des VI Nations.

Le XV de France bafouille encore son rugby

Après la rencontre, le sélectionneur Jacques Brunel a affiché un demi-sourire. « Ce qui me satisfait, c'est la victoire mais surtout l'engagement, la détermination et la volonté dans ce match.

Ça n'a pas été facile, notamment en première mi-temps », a-t-il expliqué en conférence de presse d'après-match. Le sélectionneur, mais aussi les différents joueurs du XV de France [VIDEO], ont surtout tenu à rendre hommage à Mathieu Bastareaud, français le plus convaincant vendredi soir sur la pelouse du Vélodrome. Le joueur du RC Toulon a signé un retour gagnant en équipe de France et devrait donc être de la partie pour la suite du Tournoi. La suite justement, elle est programmée dans quinze jours avec la réception de l'Angleterre au Stade de Français. En course pour le Grand Chelem et double tenant du titre du Tournoi, les Anglais ne cessent d'impressionner. La victoire face à l'Italie n'est donc pas de trop pour les Bleus qui reprennent un peu confiance avant de se frotter à la montagne anglaise... avant de se rendre à Cardiff pour défier le Pays de Galles lors du dernier match de cette édition 2018. Sacré programme...