Quelques jours après avoir joué un mauvais tour aux Reds de Liverpool [VIDEO], José Mourinho n'aura pas réussi à faire de même avec le FC Séville. Après avoir été chercher un 0-0 poussif en Espagne au match aller, la stratégie du Special One se sera finalement retournée contre lui. A force de refuser le jeu et de pratiquer un non-#Football tourné vers la défense et l'attentisme, Mourinho et #Manchester United sont ce soir éliminés et éjectés hors de la #Champions League.

La stratégie de Mourinho se retourne contre lui

On peut clairement le dire : José Mourinho a été pris à son propre piège. Si sa stratégie a payée contre Liverpool en championnat et sécurise la seconde place pour le moment [VIDEO], elle n'aura pas eu raison du FC Séville, équipe qui semblait pourtant largement à la portée de son Manchester United.

A force de trop gérer et de refuser de proposer du jeu, les mancuniens ont fini par se faire surprendre. Cherchant à mettre en place la stratégie de leur entraîneur qui consistait à marquer un but décisif en contre et à obliger Séville à faire le jeu, les Red Devils ont été piégé par le franco-tunisien Wissam Ben Yedder. Rentré à 72ème minute, l'acien du Téfécé aura marqué un doublé en l'espace de sept minutes, scellant ainsi le sort du club britannique. Le but de Lukaku, intervenu trop tardivement n'y changera rien, Manchester United est éliminé, et honnêtement, c'est tant mieux.

La victoire du football sur le non-football

De plus en plus contesté en Angleterre, la tactique de Mourinho agace. Il est vrai que lorsque l'on voit l'ardeur avec laquelle les mancuniens se sont mis à courir après le score après avoir encaissé les deux buts sévillans, mettant de l'intensité dans le jeu et inscrivant un but en à peine quelques minutes, on se demande pourquoi l'équipe du Special One ne joue pas en permanence de la sorte. Si elle l'avait fait durant les 90 minutes, elle n'aurait sans doute pas connue l'élimination.

Plus largement, c'est lorsque l'on voit l'effectif mis à disposition de Mourinho, avec des joueurs flamboyants comme Pogba, Mata ou encore Sanchez, que l'on ne peut s'empêcher de considérer cela comme l'un des plus gros gâchis du football contemporain. Présent dans les tribunes, Sir Alex Fergusson a dû souffrir en voyant son ancienne équipe produire un jeu si pauvre, avec pourtant un effectif de qualité et d'importantes dépenses consenties lors des mercatos.

Si la tactique de Mourinho lui permet encore de réaliser des braquages contre des équipes comme Liverpool ou Chelsea, elle a ce soir montré ses limites. A force de tricher et de pratiquer le non-football, on finit par se faire punir, et c'est ce soir les sévillans qui sortent logiquement vainqueur de la double confrontation et qui connaîtront les quarts de finales, tout comme les Reds de Liverpool [VIDEO]...comme quoi, le karma... Adios Mourinho donc, et à l'année prochaine, en espérant que le technicien portugais se remettra en question, lui et son football insipide d'ici là. A moins que le Mou' ne soit attiré par le poste qui devrait se libérer dans les prochains jours du côté de Paris... [VIDEO]

Dans l'autre rencontre de la soirée, c'est la Roma qui est parvenue à se qualifier à l'arrachée contre les ukrainiens du Chakhtior Donetsk, grâce à un but d'Edin Dzeko.