La saison madrilène se résume à un paradoxe qui est à l’image d’un Zinedine Zidane. En difficulté lors du mois de novembre, l’entraîneur français de la maison blanche a réussi a renverser la situation de son équipe et son cas à lui.

Madrid a connu plus heureux comme saison sportive, après un début de saison poussif qui condamnait déjà les chances de victoire en championnat. Les joueurs de Zidane ont définitivement dit adieu au titre lors de l’hiver 2017 lorsque le Réal s’est retrouvé en dehors du podium et derrière Valence et l’Atlético de Madrid. En grande difficulté tout au long de la première partie de saison, l’équipe championne d’Europe l’est beaucoup moins en ligue des champions.

Même si elle termine sa campagne européenne à la seconde place derrière les Spurs de Tottenham.

Zidane s'adapte à ses hommes

Les galactiques espagnols sont en sommeil avec un Cristiano Ronaldo qui n’a marqué que quatre petits buts en championnat à la trêve. Revenu avec de bien meilleurs intentions en 2018 avec 21 buts en 11 matchs disputés. Le quintuple ballon d’or est l’une des pièces importante du dispositif de Zidane qui n’hésite pas à le reposer quand il le faut.

L’entraineur madrilène peut compter sur ses deux joyaux qui remplissent parfaitement le rôle de simple doublure. Lucas Vasquez sur le côté droit et son compère sur le flanc gauche Marco Ascensio. Les deux espoirs de la capitale espagnole ont fait plier les parisiens lors de la confrontation au match retour. Si Zidane a su gérer le cas Ronaldo, il a également remis en scelle Kovacic [VIDEO] qui a été transparent face au Barca (défaite 3-0 à Madrid) et coupable sur le premier but des catalans.

En remplaçant Casemiro au poste de numéro six, il a démontré toute sa vivacité pour apporter de la vitesse au jeu madrilène.

Zidane ne lâche jamais ses joueurs et les bouscule dans un pragmatisme qui est le sien. La méthode de Zizou fonctionne [VIDEO] et elle est le fruit de la victoire logique de son équipe. Sur la formation d’Unai Emery en huitième de finale de ligue des champions. Mais depuis la reprise en 2018, l'équipe madrilène a retrouvé la dynamique de la saison passée et son entraineur y est pour beaucoup avec son calme et son rôle de protecteur devant les médias madrilènes. Zidane a éteint les incendies au fur et à mesure de la crise.

L’ancien turinois va retrouver les 3 et 11 avril prochain la Juventus de Turin, finaliste déchu par le Madrid de Zidane.