Match tendu cette nuit à la Quicken Loans Arena ; Cleveland n'est que troisième de la conférence Est (36 victoires-26 défaites) et fait des résultats en dents de scie depuis le début de la saison régulière. Côté Pistons [VIDEO], les derniers jours n'ont pas rassuré avec seulement deux victoires en dix matchs et un niveau de jeu inquiétant pour une équipe qui espère jouer les playoffs.

Un duo de feu

Blake Griffin réalise un bon début de match et personne n'arrive à le bloquer. Larry Nance Jr., en l'absence de Thompson, est titulaire et montre de belles choses à côté d'un Lebron James rapidement à température.

Les Pistons mènent 28-26 à la fin du premier quart-temps.

Les bancs des deux équipes font de bonnes entrées, dont Ante Zizic, qui joue peu habituellement pour les Cavs (6 pts, 6 rebonds). Pendant ce temps, Larry Nance (22 pts, 15 rebonds) dunke dans tous les sens dès que la balle est à proximité du cercle.

Lebron fait également des merveilles (31 pts, 7 passes, 7 rebonds en 29 min) et Cleveland domine Detroit 54-49 à la mi-temps.

Dans le troisième quart, les Cavaliers s'échappe grâce à James, phénoménal, qui s'offre un beau duel avec Griffin (25 pts, 8 rebonds, 5 passes). Andre Drummond apporte tant bien que mal mais est loin de ses standards habituels (15 pts, 9 rebonds). Rodney Hood (13 pts) permet à Cleveland d'être à +20.

La second-unit entre en jeu et finit le travail avec Osman (13 pts), Korver et Clarkson (11 pts chacun). La franchise de l'Ohio s'impose 112-90 mais doit confirmer.

Portland ne s'arrête plus

Les Trail Blazers sont allés gagner à Los Angeles 108 à 103 dans un match loin d'être gagné d'avance. Les deux équipes font jeu égal jusqu'au troisième quart-temps où les Lakers se font la malle collectivement (six joueurs à plus de 10 points). Portland tente de revenir et y parvient grâce à Lillard, transformé en torche humaine (39 pts à 6/11 à longue distance), secondé par McCollum (22 pts) et Nurkic (16 pts, 16 rebonds).

Un grand Tony Parker (23 pts) a permis à San Antonio de l'emporter difficilement 100 à 98 face à Memphis, porté par Marc Gasol (23 pts, 10 rebonds). Les Spurs ont eu toutes les peines du monde pour obtenir cette victoire et peuvent remercier l'énergie et la justesse du meneur Français.

Rudy Gobert (21 pts, 17 rebonds) a également brillé dans la victoire du Jazz [VIDEO] face au Magic 94 à 80 et prouve encore une fois sa bonne forme du moment. Mitchell et Ingles (19 et 18 pts) ont été présents, comme d'habitude.