Menés 3-1 dans cette série, les joueurs de Miami débarquent au Wells Fargo Center déterminés à ramener une victoire et un espoir de prolonger l'aventure playoffs. Pour cela, il faudra tout donner pour mettre à mal une équipe de Philadelphie toujours plus impressionnante et qui semble sereine, bien emmenée par son exceptionnel Rookie et par Embiid, sûr de sa force et de sa valeur.

Net et sans bavure

Les Sixers commencent parfaitement dans le sillage de Simmons (14 pts, 10 rebonds, 6 passes) et tout le monde contribue. Miami répond bien avec T.Johnson et Winslow (16 et 12 pts) et reste dans le coup.

L'entrée de D-Wade (11 pts, 5 passes) fait du bien au Heat qui a du mal à contenir Redick ou Embiid (19 pts, 12 rebonds).

Dragic ne se cache pas (15 pts, 5 passes) et la franchise floridienne recolle à la pause, 46-46.

Les 76ers sont pied au plancher dans le troisième quart-temps et s'échappent (+18) ; Covington, Saric, Belinelli artillent, le jeu collectif de Philly est meilleur et Embiid domine allègrement la raquette adverse (Whiteside a touché le fond avec 2 points et 5 rebonds en 10 minutes).

Le Heat se rebelle dans le dernier quart avec Johnson, Wade ou Olynyk (18 pts, 8 rebonds) et revient à -8.

Mais Belinelli (11 pts) et surtout Redick (27 pts) rentrent de gros shoots pour annihiler les tentatives de Miami.

Philadelphie s'impose 104-91 et remporte la série 4-1 avec de l'aplomb et l'envie d'aller chercher beaucoup plus haut. Trust the Process...

Golden State qualifié, Boston bien placé

Les Warriors ont débuté le match comme il le fallait en prenant directement les commandes. San Antonio [VIDEO] a eu beau lutter (notamment avec Mills et ses 18 points), les Dubs ont fait la course en tête et menaient déjà de 11 unités à la mi-temps.

Les Spurs de Aldridge (30 pts, 12 rebonds) n'ont pas lâché et sont revenus à -2.

Mais Durant a rentré les bons tirs pour repousser le danger et Golden State a gagné 99-91. Green a signé un grand match (17 pts, 19 rebonds, 7 passes) également. Les Warriors rejoignent les Pelicans en demi-finale de conférence.

Boston s'est logiquement imposé sur son parquet 92 à 87 grâce à un grand Horford (22 pts, 14 rebonds), secondé par Rozier, Brown (16 et 14 pts) et Smart, dont le retour a fait du bien défensivement et dans l'impact.

Milwaukee s'est accroché jusqu'au bout mais les 23 points de Middleton n'ont pas suffi. Ainsi, les Celtics mènent 3-2 dans cette série avant de se déplacer à nouveau dans le Wisconsin pour un match à haute tension.