3-3 dans cette série indécise et un match 7 qui s'annonçait très chaud entre les champions en titre et les contenders les plus sérieux ; Houston se prenait à rêver d'éliminer ces Warriors grâce à son armada de gâchettes et à son probable MVP malgré l'absence confirmée de Chris Paul pendant que Golden State, privé de Iguodala, espérait disputer une quatrième fois de suite les Finales NBA.

Un coeur de champion

Harden est agressif dès l'entame et Golden State piétine avant de se mettre en action, Thompson prenant même 3 fautes en quelques minutes.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Capela est étincelant (20 pts, 9 rebonds), Gordon et Tucker (14 pts, 12 rebonds) font bien leur boulot, Houston défend bien et se retrouve à +7.

Les Warriors tentent d'augmenter la pression défensive mais Harden va tout de même chercher ses points. Durant est actif sans être transcendant.

24-19 pour les texans à la fin du premier quart-temps.

Gordon (23 pts, 6 passes) monte encore en gamme par la suite, tout comme Capela et les Rockets prennent 15 unités d'avance, développant plus d'envie.

Thompson (19 pts) et Curry limitent la casse et le score à la pause n'est que de 54-43 pour Houston.

A la reprise, les Dubs sont un peu laborieux mais ne lâchent pas et finissent par remonter petit à petit pour finir par égaliser.

Golden State prend un avantage de +9 sous la houlette de Curry et Durant, impressionnants face à des locaux sans adresse.

L'avantage des Warriors montera à +13 dans le dernier quart ; Curry joue en patron, très bien entouré par ses compères.

Houston se bat, Gordon revient un peu à la vie et il n'y a plus que 6 points d'écart. Mais les visiteurs reprennent une avance conséquente avec notamment un bon Green (10 pts, 13 rebonds, 5 passes).

Harden fait ce qu'il peut (32 pts, 6 passes, 6 rebonds) mais Golden State obtient son ticket pour aller affronter Cleveland en gagnant 101-92.

Encore un grand troisième quart

Golden State a remporté ce quart 33-15 et a asphyxié Houston, pourtant auteur d'une belle première mi-temps. Curry a ouvert le chemin et a totalement pris feu (27 pts à 7/15 de loin, 10 passes, 9 rebonds), imité par KD (34 pts, 5 passes, 5 rebonds).

Dans le même temps, les Rockets ont perdu leurs moyens et raté 27 tirs à trois points d'affilée, s'empêchant d'espérer quoi que ce soit face à une équipe telle que celle des Warriors.

Douze minutes de pyromanie impossible à contenir qui fait la marque des californiens dans les grands rendez-vous.