Les Warriors de Golden State ont pris une petite option dans la série de matchs qui les oppose aux Rockets d'Houston en finale de Conférence Ouest. Alors que les deux équipes étaient à une victoire partout, les Californiens viennent de prendre l'avantage en gagnant le match 3 (126-85) chez eux. Ce très large succès leur permet de rester confiant pour la suite de la série, notamment parce que le match 4 se déroulera, lui aussi, chez eux.

Les Warriors prennent l'avantage grâce à Curry

Très décevant lors des deux premiers matchs contre les Rockets, Stephen Curry a été incroyable au cours de la nuit de dimanche à lundi. Le meneur de jeu a surtout brillé dans le troisième quart-temps de la rencontre, où il a inscrit 18 points, avec un 7 sur 7 au tir.

Grâce à cela son équipe menait 84 à 56 en fin de troisième quart-temps. Ce qui a permis aux Californiens [VIDEO]de plier le match par la suite.

Si il s'est fait remarquer dans le troisième quart-temps, Stephen Curry a cependant était régulier tout au long de ce match puisque la star des Warriors a fini la rencontre avec 35 points. Après son match, Stephen Curry s'est exprimé, dans des propos relayés par le site de L'Equipe, sur sa prestation : "C'était un moment cool. C'est ce que je cherchais en première mi-temps : j'ai eu des opportunités, mais je ne rentrais rien, a réagi Curry. Tout m'a réussi dans le troisième (quart). Il n'était pas question que je commence à me frustrer après deux premiers matches ratés."

En face, les Rockets étaient inoffensifs

Contre des Warriors qui étaient emmenés par un Stephen Curry en feu, très bien aidé par Kevin Durant (25 points) et Draymond Green (10 points, 17 rebonds et 6 passes décisives), les Rockets d'Houston [VIDEO] ont été submergés.

James Harden (20 points) et Chris Paul (13 points) n'ont pas réussi à compenser la maladresse de leurs coéquipiers (moins de 40% de réussite au tir sur tout le match). Gordon, Ariza et Tucker qui avaient étaient excellents au cours du match 2 marquant à eux trois 68 points n'ont pas existé dans le match 3. Le trio a inscrit 23 points.

Les Rockets ont aussi été achevés par le banc des Warriors. Shaun Livingston (9 points) et Quin Cook (11 points) ont ainsi participé à la déroute des Rockets. Les Californiens de Golden State remportent leur 16ème victoire d'affilée, à domicile, dans les play-offs. Ils dépassent le record que détenaient les Bulls de Michael Jordan entre avril 1991 et mai 1991.