Même si Neymar peut compter sur une très grande base de fans à travers le Monde, et qu'il reste la superstar du PSG, le buteur brésilien n'en reste pas moins exposé aux critiques, suite à son comportement en Coupe du Monde. Diego Lugano, uruguayen de 37 ans et ancien joueur de Paris, a lâché ses quatre vérités sur la star du Brésil. Entre les provocations, les insultes, et un rendement offensif qui fait pour le moment douter les observateurs, Neymar doit changer de conduite afin de rester le plus haut représentant pour son équipe durant la compétition. Lugano est une figure de poids dans le monde du ballon rond, et ce dernier a évoqué, entre autres, les simulations et la "chasse" organisée contre le footballeur lors d'une réunion entre officiels de la fédération sud-américaine de football [VIDEO].

Un cadre de Paris qui n'en peut plus de Neymar

"Neymar, il fait des simulations en permanence, ce n'est pas bien de faire ça dans une Coupe du Monde". Visiblement, Lugano a beaucoup de choses à dire sur le cas Neymar, dont il ne cautionne pas du tout le comportement actuel. L'ex-défenseur du PSG, qui n'a pas manqué de son empreinte la Ligue 1 mais qui reste une figure de poids du côté de Sao Paulo, a également tenu à parler de la "chasse" organisée contre lui à chaque rencontre : " Dans tous les matches où Neymar est victime d’au moins trois fautes, le Brésil dit qu’il est « chassé »". Très remonté devant cette constatation, Lugano a fait savoir qu'il ferait lui aussi partie des "chasseurs" s'il était encore sur le terrain actuellement. Neymar peut-il changer de cap, ou va-t-il continuer d'irriter ses adversaires ? Le Brésil tient encore sa chance de se qualifier en Huitièmes de Finale s'il bat la Serbie dans trois jours.

Une nervosité palpable dans l'air brésilien

Le match contre le Costa Rica a été l'occasion pour l'attaquant de 27 ans de montrer toutes ses qualités offensives, et même de marquer un but à la toute dernière seconde de la rencontre. Mais les pleurs du footballeur, compris par certains, moqués par d'autres, viennent se mêler à son attitude excessive sur le terrain, lui qui enchaînait des simulations et autres chutes afin de faire basculer le match en sa faveur. Après le match nul contre la Suisse, le Brésil devait obligatoirement s'imposer contre son voisin d'Amérique du Sud, ce qui a contribué à la nervosité de Neymar [VIDEO], qui a finalement écopé d'un carton jaune. Mercredi prochain la Seleçao doit reproduire un exploit en battant la Serbie. Espérons maintenant que le footballeur saura se montrer sous son meilleur jour au Stade de Spartak.