Les larmes de la star brésilienne ont attristé certains fans du joueur, et ont également provoquer des moqueries. Cet événement est arrivé juste après le coup de sifflet final du match contre le Costa-Rica, remporté 2-0 dans les dernières minutes par le Brésil. Ces pleurs sont grandement justifiés par les plus grands observateurs de l'équipe cinq étoiles, car l'attaquant se remémore encore le traumatisme du 7-1 contre l'Allemagne en demi-finale de l'édition 2014 de la Coupe du Monde [VIDEO], match auquel il n'avait pas pu participer. Ce second but, à la toute fin des arrêts de jeu, vient lui prouver qu'il est encore capable d'être un grand, si ce n'est le plus grand des joueurs de Football au Brésil. Dans l'ombre de Coutinho pour le moment, Neymar veut montrer qu'il assume son rôle central au sein du dispositif de Tite.

Neymar virulent dans un match très tendu jusqu'au dernier instant

La simulation fait partie intégrante du monde du football. Neymar voulait sauver son équipe et a simulé à plusieurs reprises des accrochages dans la surface de réparation, ce que la VAR, la nouvelle assistance vidéo pour les arbitres, a su déjouer. Un carton jaune lui a même été donné pour avoir eu une succession de râlements et d'inventions de fautes à répétitions. Le footballeur n'a pu manquer de s'effondrer dès la délivrance de son équipe par Bjorn Kuipers, l'arbitre de ce second match pour le Brésil. Il aura finalement fallu attendre la 91ème et la 97ème minute pour voir les Auriverde passer devant au score. Sur son compte Instagram, Neymar explique que ses larmes sont pour la joie de la victoire, en expliquant : "personne ne sait ce que j'ai dû traverser pour en arriver là".

Des mots forts pour la star parisienne, qui concoure toujours au ballon d'or cette année.

Le Brésil à une marche de la qualification contre la Serbie

L'équipe sud-américaine [VIDEO] doit maintenant gagner son match contre la Serbie, impérativement. Les hommes de Tite ont buté sur la Suisse, et devront gratter les trois derniers points contre le pays de l'Est, 3ème du groupe avec 3 points. Cette dernière confrontation est de loin la plus importante pour celui qui est vu comme un favoris aux côtés de l'Allemagne, de l'Espagne, et de la Belgique. Si l'équipe parvient à se hisser très loin dans cette Coupe du Monde, Neymar aura tout le temps de démontrer tout son talent ballon au pied. Quatre ans le naufrage chez eux, le Brésil, champion en 1958, 1962, 1970, 1994 et 2002, va se battre jusqu'au bout pour accrocher une sixième étoile à son maillot.