Win or go home, tel était le credo de Cleveland cette nuit au moment d'affronter l'armada californienne menant déjà 3-0 dans ces Finales.Après le fabuleux récital de Kevin Durant au match précédent, on attendait une réaction forte et une prestation exceptionnelle des Cavs et bien sûr de Lebron James pour au moins sauver l'honneur et ne pas se faire sweeper et voir les Warriors soulever le trophée à la Q Arena.

Golden State intouchable

Curry est déterminé à faire oublier son match 3 complètement raté et débute le match sur les chapeaux de roues. Cleveland est maladroit et les Dubs mènent de 10 points.

Les Cavaliers réussissent à revenir à -2 grâce à James et un bon Love (13 pts, 9 rebonds).

Mais ces derniers reprennent une vague en plein visage et se retrouvent distancés de 11 points cette fois-ci. Durant est propre et présent et Iguodala (11 pts) réalise une belle entrée.

Les locaux résistent à coup de lancers mais sont menés 34-25 à la fin du premier quart.

Le banc des Cavs [VIDEO] se donne et fait du bon travail (notamment Hood qui termine avec 10 points et 8 rebonds et Nance Jr. qui finit avec 7 points et 8 prises). Lebron est bon mais l'impression qu'il dégage est mauvaise. Malgré tout, les hommes de Lue reviennent à -1.

Top vidéos du jour

Golden State repasse devant en s'appuyant sur la défense de Green et sur Curry, qui joue à sa main. Les Warriors mènent 61-52 à la mi-temps.

Et en moins de deux minutes après la reprise, les champions en titre sont à +15, puis +17 grâce à Klay Thompson (10 pts) retrouvant un peu d'allant. On n'y croit plus côté Cavs et on balance des briques, sans jeu collectif, sans choix de coaching. Les Warriors devancent leurs adversaires de 21 points à la fin du troisième quart, la messe est dite.

Dans le quatrième quart, Curry (37 pts) se charge de faire du mal aux Cavaliers [VIDEO] et veut aller chercher le trophée de MVP des Finales en artillant sévèrement (c'est finalement KD qui l'aura, récompensant sa régularité sans faille, finissant cette fois avec un triple-double : 20 pts, 12 rebonds, 10 passes et 3 contres).

Golden State s'impose 108-85 et gagne le titre pour la deuxième fois d'affilée et la troisième fois en quatre ans.

Quid de Lebron James ?

Le King est sorti à 4 minutes de la fin du match sous une ovation après avoir salué chaque joueur sur le terrain. Il termine avec un match fade (23 pts, 8 passes, 7 rebonds, 6 pertes de balle) même si les rumeurs parlent d'une main "cassée" après un pétage de plomb en sortie de game 1. L'envie et la motivation semblaient avoir disparu.

Peut-être avons-nous vu le dernier match de James dans "sa" franchise de l'Ohio avant qu'il rejoigne un nouveau prétendant au titre (on parle de Philadelphie, Los Angeles, Houston, entre autres). L'histoire le dira.