La coupe du monde commence dans dix jours ! Et les Bleus entreront en scène face à l'Australie [VIDEO] le 16 juin. Mais avec quelle équipe ? Les matchs de préparation de la sélection face à l'Irlande (26/05), à l'Italie [VIDEO] (02/06) et aux États-Unis (09/06) n'ont qu'un seul objectif : roder cette jeune équipe de France avec une moyenne de 26,4 ans.

Probablement alignés dans un 4-3-3 classique, les 23 Bleus sélectionnés rivalisent déjà pour devenir les titulaires incontestés du Mondial 2018. Aujourd'hui, lesquels sont plus à même de le devenir ?

Pas de suspense chez les gardiens

À l'évidence, Hugo Lloris, capitaine des Bleus, tiendra sa place dans les cages françaises à la Coupe du Monde.

Pilier de l'équipe autant par sa solidité mentale que ses prestations souvent irréprochables, Lloris a (encore) confirmé sa place pour la Coupe du Monde avec sa prestation solide face à l'Italie (3-1). Mandanda sera sa première doublure, Areola la seconde. La hiérarchie des gardiens chez les Bleus est rarement discutée.

Le questionnement sur les latéraux

Face à l'Irlande et l'Italie, les quatre latéraux sélectionnés par Didier Deschamps ont montré des qualités indéniables avec leurs interventions solides et leurs débordements à répétition. Mais, entre Sidibé, Mendy, Pavard et Hernandez, qui choisir pour verrouiller les couloirs ? Plus expérimentés que leurs concurrents au poste, Djibril Sidibé devrait hériter du couloir droit et Benjamin Mendy du gauche. Toutefois, les performances de Pavard et Hernandez face à l'Italie ont grandement rassuré : quels que soient les titulaires définitifs, leurs doublures sauront prendre la relève.

Qui pour tenir la défense ?

On voit évidemment Umtiti et Varane comme titulaires indiscutables de la charnière centrale avec des saisons plus que réussies par l'un et par l'autre à Barcelone et Madrid. Solide défensivement, Umtiti a prouvé qu'il pouvait aussi être décisif en ouvrant le score face à l'Italie. Mais dans cette jeune équipe de France, faut-il vraiment préférer le talent à l'expérience ? Tous les défenseurs sélectionnés par Deschamps ont 25 ans ou moins, Rami excepté, et aucun d'entre eux ne dépasse les 20 sélections exception faite de Varane et de Rami. La solidité du Marseillais pourrait apporter à cette défense la sérénité dont elle a besoin.

Milieux de terrain, quatre candidats pour trois postes

On voit mal Deschamps se passer de la propreté de N'Golo Kanté au milieu de terrain. Cumulant les titres de meilleur joueur de Premier League deux années consécutives et d'actuel meilleur joueur de son club (Chelsea), il est l'un des incontournables du milieu de terrain français depuis 2016.

Pour le suppléer, Blaise Matuidi, auteur d'une bonne première saison avec la Juventus, n'a pas grande concurrence. Au contraire de Pogba [VIDEO] qui, après une saison en demi-teinte avec Manchester United, voit son statut de titulaire indiscutable remis en cause au sein de l'équipe de France. Les sifflets qui ont suivi sa sortie à Nice face à l'Italie attestent de l'impatience des supporters français. Même s'il a été défendu par le sélectionneur, Pogba n'en demeure pas moins menacé par l'explosion de Tolisso. Auteur de deux prestations remarquées pendant les matchs de préparation, Corentin Tolisso a montré toute l'étendue de sa progression depuis son arrivée au Bayern Munich en 2017.

Plusieurs combinaisons d'attaque

Olivier Giroud s'apprête à démarrer une nouvelle compétition de choix disputée à l'aide des Bleus. L'attaquant de 31 ans ayant retrouvé du temps de jeu en rejoignant Chelsea à l'hiver dernier a confirmé sa forme lors du match contre l'Irlande en égalant Zidane en nombre de buts marqués avec la France et Platini en nombre de sélections. Son expérience et sa régularité avec les Bleus lui promettent une place de titulaire pour le Mondial. À ses côtés, on ne peut qu'imaginer Antoine Griezmann, le Français en forme, vainqueur de l'Europa League avec [VIDEO]l'Atlético et Kylian M'Bappé, devenu incontournable en l'espace de seulement deux saisons. En attaque, tous les postes paraissent réservés à ces trois-là. Seulement, les prestations de Fekir et Dembélé avec la sélection et celles de Thauvin et Lemar avec leurs clubs laissent à penser que l'attribution des places n'est pas définitive. Deschamps optera sans doute pour une rotation de ses attaquants en fonction de leurs qualités respectives pour surprendre au mieux les adversaires des Bleus.