La nouvelle élimination en 8e de finale de Ligue des champions a forcé les dirigeants du PSG à prendre une nouvelle direction. Sans surprise, Unai Emery a pris la porte, remplacé par l'ancien du Borussia Dortmund, Thomas Tüchel. Le technicien allemand, réputé pour son franc-parler et son intransigeance doit faire passer ce cap au PSG, qui n'a jamais fait mieux que les quarts de finale en C1 depuis l'arrivée de QSI. On ne devrait d'ailleurs pas attendre longtemps pour voir le nouveau coach parisien changer les habitudes de ses joueurs.

Boateng intéressé par le projet du PSG

Lors des premiers matchs de préparation, Thomas Tüchel a déjà posé sa patte avec un tout nouveau système de jeu, le 3-4-3.

Mais encore faut-il les joueurs pour l'utiliser correctement, et avoir de la profondeur de banc, notamment dans l'arrière-garde. Avec Thiago Silva, Presnel Kimpembe et Marquinhos, Tüchel possède la qualité, mais pas encore la quantité. C'est pourquoi Antero Henrique, le directeur sportif, a coché plusieurs noms dans ce secteur de jeu. Alors que la piste Leonardo Bonucci [VIDEO] s'est refroidie ces derniers jours, un nouveau nom enflamme la capitale, celui de Jérôme Boateng.

Selon plusieurs médias, dont Sky Sports et le toujours bien informé Paris United, les négociations entre le Bayern Munich et le PSG seraient très avancées, à tel point qu'un accord est désormais tout proche ! Quant à l'international allemand, il s'est entretenu avec Thomas Tüchel et a affiché son désir de rejoindre le champion de France en titre.

Un accord à 50 millions d'euros ?

La principale interrogation demeure sur l'indemnité de transfert de Jérôme Boateng. Le club bavarois a toujours signifié que, pour libérer son joueur, un chèque de 80 millions [VIDEO] d'euros était nécessaire. Un coût élevé pour le PSG qui n'a plus la marge de manoeuvre de ces dernières années, fair-play financier oblige. Selon les dernières informations, Antero Henrique aurait réussi à négocier un prix autour des 50 millions d'euros, ce qui reste une somme très abordable pour un défenseur de cette qualité.

Seul problème dans ce potentiel recrutement, l'état physique de Boateng. Voilà plusieurs années que l'Allemand est sujet à des blessures récurrentes. À titre d'exemple, sur les trois dernières saisons, il n'a disputé que 51 rencontres sur les 102 possibles en Bundesliga, soit un match sur deux ! À presque 30 ans, Jérôme Boateng a encore quelques années devant lui, mais il devra être surveillé en permanence par le staff médical, et surtout éviter les sorties nocturnes.