Quelle déception pour Kévin Mayer ! Le Français, champion du monde en titre et vice-champion olympique lors des Jeux de Rio en 2016, a abandonné le décathlon des Championnats d'Europe après seulement deux épreuves. En effet, le natif d'Argenteuil a mordu ses trois essais à la longueur. N'ayant alors plus aucune chance de remporter une médaille, il a préféré ne pas aller au bout de son décathlon.

Tout avait pourtant bien commencé

Mardi matin, Kévin Mayer débutait parfaitement son décathlon en signant le meilleur temps de sa série sur 100m en 10 s 64. Un chrono qui constituait également un nouveau record personnel pour l'athlète de 26 ans.

Les feux étaient alors tous au vert pour le grandissime favori de la compétition avant la deuxième épreuve, le saut en longueur. Mais un premier essai mordu de très peu venait instiller le doute dans l'esprit du Français. Rien de grave à priori, puisqu'il restait encore deux essais au médaillé d'argent olympique. Toutefois, alors que Mayer aurait pu assurer la planche lors de son deuxième essai afin d'être certain de marquer des points sur cette épreuve, le champion du monde en titre décide de prendre de nouveau des risques et mord également son deuxième essai. Tout le décathlon du Français se joue alors sur un saut, le dernier. Le décathlonien s'élance et mord une dernière fois, pour quelques centimètres.

Tête basse, Mayer sait qu'il vient d'abandonner toute chance de médaille et préfère déclarer forfait pour la suite de la compétition.

Une énorme désillusion pour lui, qui venait à Berlin conquérir l'or européen après son titre mondial acquis à Londres l'an dernier. Un échec d'autant plus incompréhensible que le Français possédait une marge colossale sur ses adversaires, et aurait ainsi pu se contenter d'un saut moyen pour conserver toutes ses chances de titre. On notera que les deux autres Tricolores en lice dans le décathlon ont eux aussi mordu leurs trois essais, perdant ainsi toute chance de bien figurer dans ces Championnats d'Europe.

Un simple coup d'arrêt ?

Champion du monde cadet en 2009 puis juniors en 2010, Kévin Mayer est annoncé depuis près d'une décennie comme la futur star des épreuves combinées. Un statut qu'il n'avait jusqu'alors jamais fait mentir. En effet, depuis sa médaille d'argent aux Championnats d'Europe en salle en 2013, le Français enchaîne les podiums mondiaux jusqu'à une médaille olympique à Rio en 2016 puis la consécration à Londres en août 2017 où il devient champion du monde du décathlon. Au vu de son immense talent, cet échec en terres allemandes ne devrait toutefois être qu'un simple coup d'arrêt pour Mayer, qui, s'il apprend des erreurs commises lors de ces Championnats d'Europe, pourrait revenir encore plus fort et pourquoi pas aller chercher, dans les mois ou années à venir, la mythique barre des 9 000 points et le record du monde d'Ashton Eaton (9 045 points).