La saison 2018 de Tennis masculin touche à sa fin avec les ATP Finals qui se déroulent cette semaine à Londres [VIDEO], l'occasion de revenir sur les événements marquants de l'année.

Federer et Del Potro, hommes forts du début de saison

Une saison qui avait commencé fort avec le sacre de Roger Federer à l'Open d'Australie à la fin du mois de janvier. En finale, le Suisse affrontait le Croate Marin Cilic, qui disputait sa deuxième finale de Grand Chelem après sa victoire à l'US Open 2014.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Un match compliqué pour Federer qui s'en est finalement sorti en cinq manches (6-2, 6-7, 6-3, 3-6, 6-1) après que Cilic ait connu quelques soucis physiques dans le dernier set.

Un succès qui permettait à l'Helvète de soulever le trophée australien pour la 6e fois de sa carrière et de gagner dans le même temps son 20e tournoi du Grand Chelem.

Deux mois plus tard, en mars, c'est Juan Martin Del Potro qui créait la sensation à Indian Wells en remportant le premier Masters 1000 de sa carrière après avoir connu des années de galères à cause de nombreuses blessures. Qui plus est, l'Argentin réalise cette première pour lui avec la manière, puisqu'il domine en finale Roger Federer, récent vainqueur en Australie (6-4, 6-7, 7-6).

Au mois de juin, c'est Roland-Garros qui clôturait comme chaque année la saison de terre battue, et comme chaque année ou presque, c'est le maître des lieux Rafael Nadal qui l'a emporté. Une fois n'est pas coutume, l'Espagnol n'a pas été inquiété le moins du monde pour aller chercher son 11e trophée Porte d'Auteuil, ne concédant qu'une manche sur l'ensemble du tournoi.

En finale, le Majorquin domine Dominic Thiem en trois petits sets (6-4, 6-3, 6-2).

Retour au sommet de Djokovic et avènement de Khachanov

Le mois de juillet a vu le retour au sommet de Novak Djokovic. Le Serbe a remporté Wimbledon, son premier Grand Chelem depuis Roland-Garros 2016, soit plus de deux ans. Solide tout au long de la compétition, Nole s'impose sans difficultés face à Kevin Anderson en finale (6-2, 6-2, 7-6), s'offrant ainsi le tournoi londonien pour la 4e fois de sa carrière.

Djokovic qui ne s'est pas arrêté à un seul Grand Chelem en 2018 puisque, en septembre, le "Djoker" enchaîne en gagnant l'US Open pour la troisième fois. A New-York, le Serbe aura été irréprochable, marchant sur la grande majorité de ses adversaires pour finalement dominer Juan Martin Del Potro pour le match du sacre (6-3, 7-6, 6-3).

Mais la surprise de la fin de saison est venue de Karen Khachanov [VIDEO]. Le jeune Russe de 22 ans a remporté le Masters 1000 de Paris-Bercy début novembre en écartant notamment John Isner, Alexander Zverev, Dominic Thiem ou encore le numéro 1 mondial Novak Djokovic en finale.

Un premier grand succès qui en appelle bien d'autres pour le nouveau numéro 11 mondial.

En 2019, le Big 3 devrait continuer de truster les titres même s'ils pourraient être mis en difficulté par la nouvelle génération des Coric, Tsitsipas et Khachanov, qui vont devoir confirmer leur grande année 2018. On espère enfin voir le retour au plus haut niveau de joueurs lourdement handicapés par des blessures cette saison à l'image d'Andy Murray, Stan Wawrinka ou encore Jo-Wilfried Tsonga.