Le début de saison du Paris Saint-Germain reste irréprochable en championnat. Avec sept victoires pour ses sept premières confrontations de la saison, le club francilien fait un sans-faute. Thomas Tuchel [VIDEO], qui a succédé à Unai Emery il y a quelques mois, est déjà en train de marquer l'histoire du club. Pourtant, même si tout est de bon augure au sein de la Ligue 1, le son de cloche est différent concernant la Ligue des champions. L'équipe, et notamment son entraîneur, a été critiquée suite à la première journée de la compétition.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Cette dernière s'est soldée par une défaite face à Liverpool. Pour Gervais Martel, cet échec ne doit pas remettre en cause les choix tactiques de l'ancien coach du Borussia Dortmund.

Gervais Martel défend Tuchel face aux assauts des médias

Suite à la déroute du Paris Saint-Germain à Anfield, plusieurs voix se sont élevées contre Thomas Tuchel. L'absence d'un numéro 6 a lourdement pesé sur les capacités du ténor de Ligue 1. Malgré la défaite du PSG, Gervais Martel pense que l'entraîneur ne doit pas être remis en cause pour ses choix tactiques. L'ancien président du RC Lens, désormais consultant pour l'Equipe du Soir, pense qu'il faut lui laisser le temps de trouver la bonne formule.

"Tuchel n’est pas un imbécile [...] Maintenant, je trouve que vous allez trop vite en besogne…[...] Tuchel est encore en train de chercher, et je suis persuadé qu’il va trouver. Je suis optimiste pour le PSG !". Il reste maintenant à savoir si l'entraîneur va réussir à trouver des solutions pour le milieu de terrain.

Autrement, la direction va devoir mettre la main sur un nouveau joueur dès cet hiver.

Une entente déjà inexistante entre Tuchel et Henrique

Cependant, la tâche va être complexe pour le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain. En effet, sa relation avec Antero Henrique est décrite comme déjà très distante. Les deux hommes ne collaborent que depuis cet été, mais seraient déjà en froid. En cause notamment, l'absence de recrutement d'un nouveau milieu de terrain durant le mercato.

Nasser Al-Khelaïfi, le président du club, reste en retrait dans cette affaire. L'homme de 44 ans pourrait très vite prendre les devants si la situation ne se débloque pas. Pour l'instant, Thomas Tuchel [VIDEO] doit se débrouiller avec les moyens du bord. La seconde journée de Ligue des champions, contre l'Etoile rouge de Belgrade le 3 octobre prochain, sera déjà décisive pour lui et ses hommes.