Le match de la nuit avait lieu dans l'Oregon pour une affiche opposant les Trail Blazers aux Lakers. Portland et Lillard sortent de playoffs calamiteux, balayés au premier tour par une équipe des Pelicans bien plus au point. En face, Los Angeles se présente avec sa nouvelle star, le King Lebron James, fraîchement débarqué cet été dans la cité des anges pour redorer le blason de la franchise mythique, en compagnie d'un panel de recrues excitantes.

Lebron James perd la première

Les Lakers démarrent bien avec un festival de dunks de James (26 pts, 12 rebonds, 6 passes) qui marque son territoire et sa nouvelle tunique.

Lillard semble en jambes et répond bien devant un Moda Center en effervescence.

Lebron [VIDEO] et Kuzma (15 pts, 5 rebonds) permettent aux angelinos de prendre 10 points d'avance dans le premier quart avant que Lillard et Stauskas (24 pts en 27 min) ne ramènent les leurs pour ensuite prendre les commandes.

Les locaux mènent de onze unités grâce à un banc productif (55 pts au total) mais Los Angeles se bat bien avec un McGee efficace des deux côtés du terrain (13 pts, 8 rebonds, 3 contres) et un Hart en confiance (20 pts). Portland mène 65-62 à la pause.

Nurkic (16 pts, 9 rebonds) puis Ingram (16 pts) se mettent en avant à la reprise et les équipes restent proches au tableau d'affichage. Aminu prend également le temps de mettre McGee sur un poster.

Lillard et McCollum (28 et 21 pts), bien aidés par le banc, prennent la mesure de leurs adversaires dans le quatrième quart et les Blazers mènent de 13 points.

Les Lakers pilonnent à tout va mais ne peuvent revenir et s'inclinent 128-119 pour la première du King avec ses nouveaux coéquipiers.

Miami sur le fil, Philly facile

Le Heat sort tout juste d'une défaite dans le derby floridien et doit gérer le back-to-back face à des Wizards revanchards après une saison moyenne. Washington commence d'ailleurs plutôt bien et se repose sur un bon Wall (26 pts, 9 passes) mais Miami a la tête dure et réagit bien malgré un duo Dragic-Whiteside tout juste moyen.

Richardson et McGruder sont solides (28 et 20 pts) et permettent au Heat de rester dans le match. Mené d'un point à quelques secondes de la fin, c'est Wade qui prend un mauvais tir mais Olynyk prend le rebond offensif, marque et permet à Miami de s'imposer 113-112.

Dans le dernier match de la nuit, Philadelphie [VIDEO] a facilement battu 127-108 une faible équipe de Chicago malgré les 30 points de Lavine. Embiid termine avec 30 points et 12 rebonds.