Une petite victoire lors des 12 matchs (Rennes face à Jablonec en septembre dernier), et puis c'est tout : le triste bilan des clubs français en Europa League pour le moment. Avec l'élimination certaine de l'Olympique de Marseille, le mince espoir de Rennes ou encore Bordeaux condamné à l'exploit [VIDEO], il se pourrait qu'aucun club de Ligue 1 ne soit en seizièmes de finale de cette compétition. Si c'est un terrible aveu de faiblesse pour le Football français, pourtant vainqueur de la Coupe du monde il y a quelques semaines, cette déroute n'étonne pas Habib Beye.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Une faiblesse de l'état d'esprit

Ancien joueur de l'Olympique de Marseille ou encore du Racing Club de Strasbourg et aujourd'hui consultant, Habib Beye a donné son ressenti sur la mauvaise passe des équipes françaises en Europa League [VIDEO] : "Le bilan ? Ca parle d'une faiblesse de l'état d'esprit des clubs en Ligue 1" a-t-il débuté par dire avant d'exprimer son désarroi sur les récentes déclarations des entraîneurs concernant cette compétition : "Si vous regardez les déclarations des entraîneurs ou des présidents, ils se demandent toujours si ils ont un effectif pour jouer autant de matchs dans une saison".

Le consultant pour le Canal Football Club estime également qu'un club doit pouvoir préparer ses joueurs pour jouer l'ensemble des compétitions dans l'année : "C'est normal de jouer tous les trois jours, on vous prépare à jouer 60 matchs". Evidemment, Habib Beye sait qu'un joueur ne peut pas enchaîner autant de rencontres sans être fatigué un moment donné de la saison, mais il estime que c'est pour le bien du club de se préparer à devoir être à fond tout le temps.

"Se préparer pour jouer 38 matchs n'a aucun intérêt"

Le consultant fustige ainsi les entraîneurs de Ligue 1 qui ne préparent pas les clubs correctement : "Ca n'a pas d'intérêt de préparer une équipe pour jouer 38 matchs dans une saison". Il explique que si les clubs de Ligue 1 n'ont aucun résultat, c'est justement pour cela : "On ne fera aucune performance en Euorpa League ou même en Ligue des champions, si l'état d'esprit reste le même".

Malgré la finale de l'Olympique de Marseille l'an dernier en Europa League, Habib Beye estime que ce n'était finalement qu'un coup d'épée dans l'eau et que si rien ne changeait rapidement, il se pourrait qu'on aille vers de grandes déconvenues. D'ailleurs, le fait d'avoir gagné la Coupe du monde ne pourra pas toujours sauver le niveau de la France.