Il en rêvait, il l’a fait. Lucas Pouille a écarté le Croate Borna Coric, cette nuit, après un combat d’une grande solidité. Le Tricolore s’est imposé sur le score de 6/7, 6/4, 7/5, 7/6, après 3h15 de match. Il retrouvera Milos Raonic en quarts de finale, et tentera de se qualifier pour le dernier carré de l'Open d’Australie.

Jo-Wilfried Tsonga restait le dernier tricolore en date à avoir connu un quart de finale dans un tournoi du Grand Chelem. C’était il y a deux ans, en 2017, à l’Open d’Australie même. Lucas Pouille a ainsi remis les statistiques à jour, en éliminant celui qui avait remporté la Coupe Davis 2018 face à la France.

Un solide niveau de jeu

Le Nordiste de 24 ans a su produire une intensité dans son niveau de jeu, et la maintenir tout au long du match. La perte du premier set au tie-break ne l'a pas fait fléchir, bien au contraire. Son pourcentage de premiers services en dit long : 88 % sur l'ensemble de la deuxième manche.

Cette solidité lui a permis de mettre la pression sur Borna Coric au retour, et de ré-équilibrer le score.

Le tie-break du quatrième set a été à sens unique, laissant Lucas Pouille seul maître du jeu. Le poing levé après avoir remporté le point de 5/2, le rapprochant à deux points de la victoire, le Français n'a pas perdu ses moyens quant à l'enjeu du match. Actuellement 31e au classement ATP, il a ainsi écarté le jeune Croate, âgé de 22 ans et N.12 mondial.

L'effet Amélie Mauresmo ?

Les statistiques n'étaient pourtant pas favorables au joueur tricolore. Sur les neuf derniers matchs disputés face à des joueurs du top 15, Lucas Pouille en avait perdu 8. Il avait également été éliminé au premier tour du tournoi de Sydney, sur le score sans appel de 6/2, 6/3, face au Russe Andrey Rublev classé 87e à l'ATP. Le Français n'abordait ainsi pas l'Open d'Australie avec une confiance maximale.

Lucas Pouille travaille, depuis peu, avec Amélie Mauresmo, à qui il a fait confiance pour l'entraîner et aborder au mieux cette nouvelle saison.

Une collaboration qui semble porter ses fruits, au vu des résultats sur ce premier Grand Chelem. Interviewé par la FFT, le joueur explique avoir "une totale confiance" en celle qui a été "une grande championne". Lucas Pouille ajoute qu'elle "a prouvé qu'elle était extrêmement compétente en tant qu'entraîneur, pour ce qu'elle a fait avec Andy Murray", et qualifie Amélie Mauresmo de "personne idéale pour continuer à avancer".

Le Tricolore affrontera Milos Raonic au prochain tour, qui s'est qualifié en éliminant Alexander Zverev en trois sets, sur le score de 6/1, 6/1, 7/6.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite