L'ancien sprinter jamaïcain Usain Bolt, ne sera pas un footballeur professionnel. Sa reconversion, que de nombreux fans pouvaient suivre à la lumière de nombreux messages et autres vidéos, n’aboutira pas. L’octuple champion olympique a annoncé qu’il mettait définitivement un trait sur son fol espoir de revêtir un jour le maillot de son club préféré, Manchester United.

C’est à ESPN qu’Usain Bolt, a fait part de cette décision.

A maintenant 32 ans, il admet qu’il a tout essayé pour atteindre le niveau sans y parvenir. Au début, il a imaginé progresser très rapidement en se confrontant aux meilleurs, mais son « stage » effectué à Dortmund, a plus révélé ses lacunes, que sa possibilité d’atteindre le niveau. Ensuite, il a essayé des voies moins redondantes, en jouant avec les modestes Central Coast Mariners d’Australie. Malgré quelques promesses, comme un doublé, les deux parties se séparent à l'amiable en novembre 2018, faute d'accord sur le salaire.

Les négociations avaient finalement été interrompues après la période d'essai. Il a de plus refusé une offre du club maltais de La Valette, qui profite du soutien financier du fonds d’investissements des Emirats Arabes Unis Sanban Group.

Devenir footballeur professionnel, une marche trop haute à franchir

En cela, il n’a fait que confirmer ce que lui-même savait déjà en étant devenu champion. Pour arriver à un certain niveau actuellement dans certains sports très populaires et largement pratiqués, il faut commencer tôt.

La course en athlétisme et le Football font partie de ces sports. Il est évident, que l’on peut difficilement acquérir suffisamment de techniques, et surtout de réflexes, pour bien ressentir les choses. Tout ceci ne s’obtient que par la répétition inlassable de mêmes gestes. Il apparaît aussi difficile pour un champion du sprint, d’aborder un jeu collectif et de se retrouver dans les mêmes situations et être capable d’en déceler et aborder les infinies variations.

Seuls les champions pourront avoir les moyens techniques suffisants et un minimum d’intelligence et de connaissance de jeu pour y parvenir.

De son côté, Usain Bolt a certainement compris qu’il n’a plus le temps et peut-être la volonté suffisante pour relever cet énorme défi. Il a confié, que c’était « fun », mais il en faut plus pour atteindre le haut niveau. Le sprinter jamaïcain a dû faire d’énormes efforts mentaux et physiques pour faire la carrière qu’il a faite. Il n’est plus prêt à remettre cela, et il assure que la vie de sportif est finie pour lui.

Usain Bolt, un nom toujours attractif pour les sponsors

A 32 ans cela peut paraître un peu âgé pour le sport de compétition, cependant, pour celui qui est devenu un jeune retraité, la reconversion n’est pas urgente. Il est à la tête d’une fortune personnelle qui lui assure des lendemains qui chantent. Il a un nom, qui le rend très attractif pour de multiples sponsors. A cela, il peut compter sur d’éventuelles collaborations avec les médias pour les prochains JO ou championnats du monde d’athlétisme.

Quand on s’appelle Usain Bolt, bien gérer sa vie et sa notoriété, prend pas mal de temps.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite