Après une trêve internationale de deux semaines, la Ligue 1 reprenait ses droits ce vendredi soir. Au programme, un match entre l'Olympique Lyonnais de Nabil Fekir et le Stade Rennais d'Hatem Ben Arfa. Rennes recevait l'OL au Roazhon Park. Le club breton, 8ème au classement avant le début de ce match, pouvait marquer un coup en battant Lyon et revenir à trois points de l'Olympique de Marseille. De son côté, l'Olympique Lyonnais qui est sur une bonne dynamique en championnat, devait impérativement gagner ce match pour se positionner derrière Lille et lui mettre plus la pression.

En effet, le LOSC de Christophe Galtier est le dauphin du Paris Saint-Germain. Pour ce match, Julien Stephan sortait un 4-2-3-1, avec le retour de Ben Arfa dans le onze de départ. Quant à Bruno Genesio, il revoyait complètement ses plans et adoptait un 4-4-2 en losange, avec Fekir en soutien de Dembélé et un Memphis Depay repositionné dans l'axe de l'attaque.

Un match serré

Dès le début du match, les Gones s'installaient sans tarder dans le camp breton.

Le renouvellement tactique de Bruno Genesio fonctionnait et perturbait les hommes de Stephan. Pendant la rencontre, les Lyonnais ont eu la possession du ballon et le plus d'occasions. Ils ont tiré 18 fois au but dont 5 tirs cadrés. Comme toujours, les partenaires de Nabil Fekir n'ont pas été efficaces devant le but. Sans le coaching gagnant de Genesio en seconde période, l'OL aurait pu repartir de ce match avec énormément de regrets.

Car, si les hommes forts de Lyon n'ont pas su être décisifs, à savoir, Nabil Fekir et Memphis Depay, la délivrance du côté de Lyon est venue par les hommes du banc. L'entrée en jeu de Martin Terrier à la place de Dembélé à la 74ème minute et de Bertrand Traoré à la 84éme minute du match, remplaçant un Depay encore muet, ont fait la différence. À la 86ème minute de la rencontre, Traoré a décalé Léo Dubois sur son côté droit qui a adressé ensuite un centre parfait sur le pied gauche de Terrier, il n'avait qu'à pousser le ballon au fond des filets et battre Koubek.

Lyon bat donc Rennes 1 but à 0 dans les derniers instants du match et met un terme à l'invincibilité du club breton sous le commandement de Julien Stephan. Par ailleurs, les deux équipes se retrouveront le mardi soir au Groupama Stadium pour jouer, cette fois si, la demi-finale de la Coupe de France.

Terrier, le sauveur

Martin Terrier à été encore une fois le héros du match. Lui, qui est cantonné au rôle de remplaçant et qui se contente de peu de temps de jeu qu'on lui donne, s'est montré une nouvelle fois décisif. Comme c'était le cas lors du match contre Montpellier, avant la trêve internationale. Ce jour-là, il avait permis à Lyon d'ouvrir le score, pour se mettre dans un position idéale, pour décrocher ensuite la victoire.

Avec ce but inscrit contre Rennes, Terrier porte son total à 5 en championnat de France et à 7 buts toutes compétitions confondues.

Depay encore fantomatique

Memphis Depay n'a pas été décisif, une nouvelle fois, avec le maillot lyonnais. Il ne s'est pas montré à son avantage dans ce match. Il a tenté des choses sans pourtant avoir de la réussite. Lui, qui restait sur des bonnes prestations avec sa sélection néerlandaise durant la trêve, n'a pas été performant dans cette opposition. À croire que c'est pas le même joueur quand il est en sélection et quand il porte le maillot de l'Olympique Lyonnais.

Malgré un positionnement au poste dans lequel qu'il s'exprime le mieux, il a multiplié les mauvais choix et perdu beaucoup de ballons.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite